Terrain de la Consol

Des négos, sans projet majeur en vue

Selon le conseiller municipal Luc Boivin, si Saguenay... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Selon le conseiller municipal Luc Boivin, si Saguenay achète la portion restante du terrain de la Consol, il n'y aura pas de projet majeur qui y sera réalisé.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Des négociations sont en cours entre Produits forestiers Résolu (PFR) et les autorités de Saguenay au sujet de la portion restante du terrain de l'ancienne usine Abitibi-Consolidated de La Baie. Cela dit, si une entente est conclue, aucun projet d'envergure n'y verra le jour à court terme.

C'est ce que confirme le conseiller municipal Luc Boivin, que nous avons questionné à ce sujet au cours d'un entretien téléphonique. L'échevin indique que le terrain de l'ancienne usine démantelée il y a 10 ans est au coeur des pourparlers. Les tractations s'inscrivent toutefois dans un contexte plus large et incluent les anciens actifs de Scierie Saguenay, que la Ville demande à la forestière de nettoyer.

«Nous sommes en train de négocier avec Résolu pour un cadre d'utilisation de leur terrain. On peut reprendre des choses, mais on ne veut pas hériter du passif environnemental. Nous avons des indices sérieux qui nous permettent de croire que beaucoup de résidus de bois de la Consol ont été ''capés'' par le sable sur le bord de l'eau. Il y a également une grosse conduite d'eau en bois qui traverse Grande-Baie. La Ville ne paiera pas pour nettoyer tout ça», note Luc Boivin. L'échevin fait état de négociations «sérieuses» et réitère la volonté de la Ville de s'assurer qu'aucun développement ne se réalise sur le terrain, dont une partie a été acquise par Rio Tinto Alcan (RTA).

«Il n'y a pas d'urgence à aller trop vite pour le terrain. On n'a pas d'argent pour réaliser de grands projets en ce moment. Ce qu'on privilégie pour l'instant, c'est rendre l'accès sécuritaire pour les gens qui voudraient y faire du kite-surf», pointe le conseiller Boivin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer