Jean Tremblay toujours en réflexion

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, n'a pas... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, n'a pas encore fermé la porte à une candidature en politique fédérale.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, n'a pas encore fermé la porte à une candidature en politique fédérale.

Selon des informations obtenues auprès d'une source proche du Parti conservateur du Canada (PCC) et corroborées par divers intervenants branchés sur la scène politique municipale et fédérale, le magistrat réfléchit à la possibilité de porter les couleurs des Bleus lors du prochain scrutin. La nouvelle circonscription de Jonquière, où Jean-Pierre Blackburn a renoncé à se présenter, serait dans sa mire.

Les plus récents coups de sonde font état d'une remontée des conservateurs au Québec, ce qui aurait poussé le maire, originaire d'Arvida, à enclencher une réflexion sérieuse. De plus, la machine électorale de Stephen Harper est mieux rodée que celle du chef libéral Justin Trudeau, ce qui constituerait une police d'assurance pour le magistrat, reconnu pour ses allégeances libérales.

Le principal intéressé, qui n'a jamais nié son intérêt pour une candidature au fédéral par le passé, a répondu laconiquement à la question formulée par la journaliste du Progrès-Dimanche:

«Vous n'allez pas relancer ça! Je n'ai pas à répondre à ça. Je ne veux pas répondre à ça», a-t-il déclaré.

Line Gagnon dans Chicoutimi?

Line Gagnon, pressentie pour représenter les conservateurs dans Chicoutimi-Le Fjord, soutient ne pas être au courant des intentions du maire. La perspective de former une alliance avec lui la fait cependant sourire.

«Ce serait le ''fun''. Avec Denis Lebel, ce serait toute une équipe», fait valoir celle qui prédit un balayage conservateur dans la région.

L'ex-présidente du conseil d'administration de La Pulperie de Chicoutimi poursuit sa réflexion. En entrevue téléphonique, l'ancienne organisatrice de campagne du maire signale qu'elle entend prendre une décision prochainement.

«J'ai été approchée à quelques reprises par plusieurs personnes. Ma réflexion est très sérieuse», a-t-elle résumé. Line Gagnon affirme que son départ de La Pulperie et du bureau de l'ombudsman de Saguenay n'ont rien à voir avec son intention de faire le saut en politique fédérale.

Porte-parole du Parti conservateur du Canada (PCC), Marc-André Leclerc précise que les élections sont toujours prévues pour le 19 octobre et qu'il n'est pas question d'un déclenchement hâtif au printemps. Quant aux candidatures de Line Gagnon et de Jean Tremblay, le relationniste s'est contenté de dire que le parti ne commente pas les rumeurs.

«L'investiture n'est pas encore ouverte dans Chicoutimi-Le Fjord. Ainsi, les personnes intéressées pourront présenter leur candidature et les membres auront la chance de choisir leur candidat», a indiqué Marc-André Leclerc, par courriel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer