Elle accouche et jette le nouveau-né à la poubelle

Une autopsie déterminera si le bébé était déjà mort

La Sûreté du Québec (SQ) enquête sur un... ((Photo Le Quotidien G)

Agrandir

La Sûreté du Québec (SQ) enquête sur un possible infanticide survenu à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Les policiers ont retrouvé, hier, au petit matin, le corps d'un nouveau-né dans la poubelle d'une résidence de la rue Saint-André, en plein coeur du village.

(Photo Le Quotidien G

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

La Sûreté du Québec (SQ) enquête sur un possible infanticide survenu à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Les policiers ont retrouvé, hier, au petit matin, le corps d'un nouveau-né dans la poubelle d'une résidence de la rue Saint-André, en plein coeur du village.

Une jeune femme dans la vingtaine, dont la grossesse dépassait les 30 semaines, aurait vraisemblablement accouché à cet endroit. Elle se serait ensuite rendue à l'hôpital pour un mal de ventre, mais sans le nourrisson. La présence d'un placenta a inquiété le personnel médical qui a immédiatement alerté les autorités policières.

«On a été appelés à se rendre à cette résidence pour vérifier s'il y avait présence d'un nouveau-né. Aux alentours de 5 h ce matin (hier), on a retrouvé un bébé décédé. À partir de ce moment, les enquêteurs des crimes contre la personne et le service d'enquête régional ont été demandés pour travailler sur ce dossier», précise le porte-parole régional de la SQ, Jean Tremblay, qui a cependant refusé de confirmer l'âge du poupon et l'endroit où il a été retrouvé.

Au moment d'écrire ces lignes, les trois personnes qui vivent dans l'appartement de la rue Saint-André se trouvaient au poste de police pour un interrogatoire. Selon ce qu'a appris Le Quotidien, une sexagénaire réside à cette adresse avec son fils âgé dans la quarantaine. C'est sa conjointe, ou du moins, une proche de celui-ci, qui aurait accouché dans la résidence où le nouveau-né a été trouvé. La jeune femme qui est âgée dans la vingtaine n'en serait pas à son premier bébé. Elle serait déjà mère d'un enfant qui n'est cependant plus sous garde depuis longtemps.

En fin de soirée, hier, aucune accusation n'avait encore été portée contre la mère ou ses proches.

«Il est encore trop tôt pour des accusations. Toutes les hypothèses sont examinées, que ça soit accidentel ou un infanticide. Il y aura une autopsie pour déterminer si le poupon est mort-né ou est décédé faute de soins ou d'une autre façon», indique Jean Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer