Festival bateaux-dragons

Saguenay s'offre une première

Carl Gagnon, de l'Agence Mémo, Pierre Philippe Normand,... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Carl Gagnon, de l'Agence Mémo, Pierre Philippe Normand, de 3R Dragons, Jacques Fortin, directeur général de La Pulperie, Line Gagnon, de l'Agence Mémo, Bernard Noël, président de l'arrondissement Jonquière, Sandra Lévesque, directrice générale du Fonds de dotation santé Jonquière, et Jean-Claude Sonier, président du Fonds, étaient réunis, hier, en conférence de presse.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Saguenay accueillera la première édition du Festival bateaux-dragons, les 26 et 27 juin, à la Place Nikitoutagan de Jonquière. Entreprises, groupes d'amis et familles sont invités à essayer cette activité qui traversera les frontières de la région pour la toute première fois.

Chaque bateau de style pirogue accueille 20 pagayeurs, en plus d'un pilote et d'un batteur. Cette activité d'origine chinoise est arrivée en Amérique du Nord dans les années 70 et ne cesse de gagner en popularité. La promotrice Line Gagnon s'attend à ce qu'une trentaine de bateaux soient loués pour cette première qui aura lieu sur la rivière Aux-Sables.

« L'événement s'annonce très populaire et la population appréciera. Pour l'an un, ce sera sur deux jours, mais je suis convaincue que ça va s'étendre dans le futur », explique Mme Gagnon.

L'activité est accessible à tous. Le responsable des activités scolaires, corporatives et production d'événement de l'entreprise partenaire 3R Dragons, Pierre Philippe Normand, assure qu'il s'agit d'un happening parfait pour réunir les gens et les faire bouger.

« C'est pour tous les âges, toutes les grandeurs. Les participants sont encadrés du début à la fin et, en peu de temps, ils s'approprient le sport. Il ne faut pas avoir honte à ramer! La course s'étend sur 200 mètres, c'est un sprint d'environ une minute. L'adrénaline est dans le tapis », explique M. Normand, kinésiologue de formation.

Ce dernier ajoute qu'il s'agit d'un beau sport pour s'entraîner et pour créer un bon esprit d'équipe avec les collègues de travail. « Vous avez de très beaux cours d'eau, nous avons l'opportunité de les utiliser. »

Les bateaux seront disponibles au coût de 1600 $ (80 $ par personne). Les participants pourront s'entraîner le vendredi et sont assurés de faire trois courses le samedi. La population pourra assister gratuitement à l'événement.

Une partie des profits du Festival bateaux-dragons de Saguenay sera remise au Fonds de dotation santé Jonquière et à la Fondation de La Pulperie de Chicoutimi.

« Le Fonds est très charmé d'avoir été choisi. Cet événement s'ajoute à la course des canards et à notre grand sapin », a souligné la directrice générale du Fonds, Sandra Lévesque.

De son côté, le directeur général de La Pulperie, Jacques Fortin, a mentionné que la Fondation a comme mandat de faire des acquisitions et que, depuis plusieurs années, l'organisme tente de trouver de nouvelles façons d'amasser de l'argent pour le faire.

Même si le festival est un organisme à but non lucratif, aucune demande de subvention n'a été faite pour l'instant.

« Rien n'a été demandé, rien n'a été octroyé », a précisé Line Gagnon, de l'Agence Mémo, également ex-présidente du conseil d'administration de La Pulperie de Chicoutimi et ancienne membre du bureau de l'ombudsman de Saguenay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer