Résidence Saint-Paul

Un gicleur défectueux cause bien des désagréments

Pompiers et policiers ont été dépêchés sur les... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Pompiers et policiers ont été dépêchés sur les lieux puisque le déclenchement du gicleur avait entraîné celui de l'alarme incendie.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Un gicleur a causé bien des maux de tête aux locataires de la Résidence Saint-Paul, hier matin. Un logement a été complètement inondé et d'autres ont subi des dégâts après que l'appareil ait démarré sans aucune raison.

L'appartement endommagé est situé au troisième étage de la résidence et beaucoup d'eau a coulé jusqu'au rez-de-chaussée de l'immeuble situé sur la rue Saint-Augustin. Il s'agit de l'ancienne église Saint-Paul Apôtre qui avait été convertie en 26 logements pour personnes autonomes il y a deux ans. Le coordonnateur des activités, Charles-Roland Simard, explique qu'une dizaine de résidants devront être relocalisés pour quelques jours.

« Certains locataires ne pourront pas dormir ici. Quelques-uns iront dans leurs familles et, pour les autres, nous pourrons leur suggérer des endroits », a raconté M. Simard.

Au moment des événements, les personnes âgées ont été rassemblées dans la salle communautaire située au sous-sol, le temps de faire le point. Pompiers et policiers ont été dépêchés sur les lieux puisque le déclenchement du gicleur avait entraîné celui de l'alarme incendie. Le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay, Michel Gagnon, croit qu'une défectuosité mécanique pourrait être à l'origine de l'incident.

Sécurité

En fin d'après-midi, hier, Charles-Roland Simard assurait que la sécurité des résidants n'était nullement remise en cause. Selon lui, les gicleurs sont en fonction partout dans l'immeuble et il y a de la surveillance jour et nuit. Il ajoute que des détecteurs de fumée sont installés dans chaque appartement.

Lors du passage du Quotidien, des résidants s'étaient dits inquiets pour leur sécurité. L'un d'entre eux avait d'ailleurs souligné le déneigement déficient devant les portes-fenêtres.

« Il y a trois entrées principales et elles sont toutes déblayées par des personnes embauchées pour ça », explique M. Simard.

Ce dernier ajoute qu'étant donné qu'il s'agit d'une résidence pour personnes autonomes, le déneigement des portes-fenêtres appartient aux locataires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer