550 militaires promis à Bagotville depuis 2007

Encore huit ans d'attente

La 2e Escadre expéditionnaire a fait l'objet de... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

La 2e Escadre expéditionnaire a fait l'objet de nombreuses promesses. Un premier contingent de 250 militaires devait arriver à Bagotville en 2008. L'échéance a plus tard été repoussée à 2011, puis 2014. À ce jour, 234 militaires rattachés à la 2e Escadre sont en place.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Ce n'est qu'en 2023 que la 2e Escadre expéditionnaire aérienne de Bagotville atteindra les 550 membres promis, il y a huit ans, pour la fin de 2015.

Cela signifie que la capacité opérationnelle complète de l'escadre sera atteinte 16 ans après l'annonce officielle du projet par le gouvernement conservateur. Actuellement, 234 membres du personnel sont en poste. Ce nombre se situe sous la barre des 250 attendus pour 2008. L'échéance, pour ce premier contingent, a plus tard été repoussée à 2011, puis à 2014.

Les plus récentes prévisions du ministère de la Défense nationale (MDN) entourant le déploiement complet de la 2e Escadre sont contenues dans un document acheminé au député néodémocrate de Chicoutimi-Le Fjord, Dany Morin, qui a formulé une demande d'accès à l'information pour obtenir l'heure juste. Le Progrès-Dimanche a pu consulter le dossier.

Pas avant 2023

Les documents, rédigés presque entièrement en anglais et caviardés par endroits, sont évocateurs. Ils contiennent une directive du lieutenant-général Yvan Blondin rédigée en juin 2013. Le chef d'État-major de la Force aérienne et ancien commandant de la 3e Escadre de Bagotville y confirme l'intention du MDN de mettre sur pied une nouvelle unité expéditionnaire dotée d'un effectif de 550 membres «d'ici décembre 2023». Le haut gradé militaire, dont la retraite a été annoncée il y a quelques jours, souligne qu'une «cadence opérationnelle élevée et des restrictions au chapitre du personnel» ont empêché les Forces canadiennes de respecter l'échéancier en ce qui a trait au premier contingent de 250 militaires».

La liasse de documents inclut également une copie du dossier soumis par le MDN au Conseil du trésor du Canada. Le ministère y précise qu'il est «très probable» que l'échéance du projet soit repoussée et qu'à ce stade, il est «probable» que les besoins en matière d'infrastructures ne soient pas satisfaits pour des raisons budgétaires. L'investissement total anticipé pour le déploiement de la 2e Escadre expéditionnaire à Bagotville totalise maintenant 325,5 millions$, ce qui dépasse les 300 millions$ annoncés en 2007 par le ministre Gordon O'Connor, une promesse réitérée en 2010 par Peter McKay et Jean-Pierre Blackburn.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer