Planification forestière

Québec et l'industrie s'entendent

L'industrie forestière et le gouvernement signent une entente... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

L'industrie forestière et le gouvernement signent une entente pour établir un meilleur partage des rôles et des responsabilités de planification et de certification forestières afin d'accroître son efficacité.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

(Roberval) L'industrie forestière et le gouvernement signent une entente pour établir un meilleur partage des rôles et des responsabilités de planification et de certification forestières afin d'accroître son efficacité. Cela pourrait éviter les problématiques pour l'obtention de certaines normes environnementales comme FSC.

«Le partage des rôles et responsabilités de planification et de certification forestières est maintenant mieux défini et favorisera une meilleure collaboration entre le Ministère et les bénéficiaires de garanties d'approvisionnement. Ainsi, ces derniers pourront produire les preuves nécessaires de la certification forestière et mieux intégrer des indicateurs de développement durable et des cibles économiques dans le mécanisme de planification forestière, et ce, dans le respect des dispositions de la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier», a informé le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, lors du Forum Québec-industrie.

Le ministre a signé cette entente en compagnie de Richard Garneau, président-directeur général de Produits forestiers Résolu, Richard Savard, sous-ministre du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, et André Tremblay président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ).

«La conclusion de cette entente, qui constitue un résultat probant des travaux du Forum Québec-industrie, contribuera à améliorer la mise en oeuvre du régime forestier. Nous accordons d'ailleurs beaucoup d'importance aux travaux du Forum, créé dans le but d'aborder les questions qui influencent la compétitivité de l'industrie forestière, et remercions le ministre pour son implication dans la recherche de solutions aux enjeux auxquels font face nos entreprises», a déclaré André Tremblay.

Une première entente paraphée il y a près de deux ans avait permis de réaliser des améliorations au processus de planification de récolte, notamment la création d'un comité mixte pour optimiser les opérations en forêt. De plus, la présence d'un représentant du Bureau de mise en marché des bois à la table opérationnelle a permis de réaliser une sélection des secteurs de vente aux enchères sur un horizon de trois ans, ce qui facilite la planification des infrastructures routières pour les compagnies.

«Nous travaillons de concert avec les industriels afin d'améliorer son application. Je peux vous affirmer que nous y mettons tous les efforts nécessaires, car notre objectif est de se donner les outils pour avoir une des industries les plus compétitives possible sur la scène mondiale», a ajouté le ministre Lessard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer