Les agences de rencontre sur internet peuvent être décevantes

Geneviève, l'entremetteuse

Geneviève Guimond a fondé l'agence de rencontres Entre... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Geneviève Guimond a fondé l'agence de rencontres Entre Vous 2 en octobre dernier. Elle croit que plusieurs célibataires ne font plus confiance aux sites de rencontres sur Internet et souhaitent bénéficier des services d'une intermédiaire qui se charge de tout.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

L'amour: un thème universel, un sentiment que tous aimeraient avoir la chance d'éprouver. Pour certains, rencontrer l'âme soeur n'est cependant pas une mince affaire. Consciente de ce fait, Geneviève Guimond a fondé, en octobre dernier, l'agence Entre Vous 2.

Démarrer une entreprise à vocation matrimoniale ne figurait pas au plan de carrière de cette technicienne en architecture de formation qui dirigeait une petite compagnie avec son conjoint. Un soir, en regardant une émission de télévision portant sur le sujet des rencontres, Geneviève Guimond a eu une idée lumineuse.

«Je me suis dit que ça nous prendrait un service comme ça en région, une agence un peu comme L'entremetteuse de New York (ndlr: une émission à Moi&cie télé), qui permettrait d'offrir un service complet. J'ai démarré l'agence en octobre et déjà, j'ai 70 clients», explique la propriétaire.

Geneviève Guimond convient qu'il existe d'autres agences de rencontres au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle croit toutefois s'inscrire dans un marché de niche, dans le contexte où elle agit comme intermédiaire. Elle rencontre elle-même chaque client afin d'établir son profil personnel et tente de réaliser le match parfait. Pour la personne à la recherche de l'âme soeur, il n'y a pas de photos décevantes sur Internet, pas de rencontres à organiser et, très important, pas de malaise le moment venu d'annoncer à une personne qu'on ne souhaite pas la revoir. L'entremetteuse se charge de tout.

«Je fais la communication entre les deux et j'effectue un retour sur chaque rencontre. Aujourd'hui, les gens sont branchés sur les réseaux sociaux et ne sortent plus dans les bars. On magasine l'amour sur Internet comme on magasine une robe sur eBay. Les célibataires ont envie d'un service plus personnalisé et veulent maximiser leurs chances de rencontrer», met en relief Geneviève Guimond.

Raffiner le service

Au cours des prochains mois, la directrice souhaite franchir le cap des 200 membres. Celle qui poursuit actuellement une formation en esthétique au centre de formation professionnelle L'Oasis a également l'intention d'élargir le mandat de son entreprise. Elle aimerait y ajouter un volet "coach" d'image et aide au magasinage. Geneviève Guimond veut aussi aider les gens à surmonter certaines difficultés relationnelles grâce à des partenariats établis avec divers professionnels, notamment en psychologie.

Les clients de Geneviève Guimond sont âgés de 25 à 65 ans. La plupart du temps, leur critère de base demeure l'âge. À cela, la patronne d'Entre Vous 2 sert une mise en garde. «Je dis toujours de ne pas s'arrêter à un chiffre. C'est la dynamique de la personne qui compte. On a des femmes de 60 ans qui en paraissent 45 tellement elles sont en forme», pointe-t-elle, attirant l'attention sur l'importance de donner la chance à un deuxième rendez-vous.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer