Après avoir créé le bureau du cinéma

Saguenay consulte les artistes

Président de la commission municipale des arts et... ((Archives))

Agrandir

Président de la commission municipale des arts et de la culture, le conseiller Jonathan Tremblay croit que l'étude sur l'industrie du cinéma commandée par Saguenay permettra d'élaborer un plan d'action en collaboration avec les artisans de chez nous.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Saguenay mandate une firme d'experts pour qu'elle se penche sur l'industrie du cinéma et ses retombées dans la capitale régionale. L'exercice vise également l'élaboration d'un plan d'action qui permettra de mieux soutenir les artisans de chez nous.

Un contrat a été octroyé à l'entreprise Trigone à la suite d'une résolution adoptée par le comité exécutif le 15 janvier dernier. Président de la commission municipale des arts et de la culture, Jonathan Tremblay explique que l'objectif ultime est de développer un véritable savoir-faire à Saguenay en mettant en valeur les talents d'ici. Il cite, au passage, la Bande Sonimage et le festival Regard sur le court. Les autorités municipales veulent également savoir comment s'y prendre pour mousser les charmes de Saguenay, en termes cinématographiques, à l'échelle provinciale.

«On veut soutenir le milieu artistique le plus adéquatement possible. Tous les acteurs du milieu seront mis à contribution pour donner leurs idées. On veut savoir ce qu'on fait de bien et ce qu'on peut améliorer. On a de belles boîtes de production à Saguenay et le momentum est là pour les impliquer afin d'augmenter notre part de marché dans ce secteur», exprime Jonathan Tremblay.

Bureau du cinéma

Il y a deux ans, la Ville s'est dotée d'un bureau du cinéma, regroupé sous l'égide de Promotion Saguenay. Une ressource y oeuvre quatre jours semaine, mais son rôle est principalement lié à de l'accompagnement offert aux équipes de tournage de l'extérieur à la recherche de lieux spécifiques. De l'avis de certains porte-étendards de l'industrie cinématographique régionale, le bureau n'offre pas suffisamment de soutien aux créateurs d'ici. Les artisans du Bebye Là! Là! ont d'ailleurs décoché une flèche au bureau du cinéma dans la dernière mouture du spécial de fin d'année. On y voyait un préposé assis seul dans un petit bureau, visiblement peu occupé.

«On travaille fort pour les projets d'ailleurs. Trouvez-nous, si vous avez besoin d'informations», concluait le sketch.

Le président de la commission des arts et de la culture croit que l'étude permettra de déterminer si le bureau du cinéma, dans sa forme actuelle, suffit.

«Si les gens veulent plus, on pourra réajuster le tir pour répondre le mieux possible à leurs besoins. On va impliquer les artistes dans la prise de décisions et dans l'élaboration du plan stratégique. Il y a de l'ouverture du point de vue de la Ville pour de l'amélioration et je vois ça d'un oeil très positif», affirme Jonathan Tremblay. Les conclusions de l'étude seront connues dans quelques mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer