Une motoneigiste meurt à Alma

La balade tourne au drame

L'accident est survenu aux alentours de 10 h... ((Photo Gimmy Desbiens))

Agrandir

L'accident est survenu aux alentours de 10 h 30, sur la route du Lac à Alma.

(Photo Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laura Lévesque
Le Quotidien

(Chicoutimi) Une balade entre motoneigistes a tourné au drame, mercredi matin, à Alma. Une dame de 66 ans d'Hébertville a perdu la vie dans une collision impliquant un camion-citerne et la motoneige sur laquelle elle était passagère. Son conjoint, qui conduisait l'engin, a quant à lui survécu à l'accident. Il a cependant subi des blessures sérieuses.

l s'agit du deuxième accident mortel de motoneige à survenir à Alma depuis le début de l'année 2015.

Pour une raison encore nébuleuse, le couple a traversé la route du Lac alors qu'un camion circulait tout près. Le conducteur du fardier n'a pas réussi à éviter la motoneige qui a été frappée de plein fouet. La femme, mère de trois enfants, serait morte sur les lieux, avant son transfert à l'hôpital.

« Les premières constatations laissent croire qu'il y a peut-être eu distraction. Parce que la visibilité et les conditions étaient bonnes et la signalisation était conforme », précise Jean Tremblay, porte-parole régional de la Sûreté du Québec (SQ).

Partis d'Hébertville

Le couple se trouvait en compagnie de plusieurs amis motoneigistes qui avaient tous pris le départ d'Hébertville un peu avant 10 h en direction de Saint-Ambroise. Ils allaient retrouver d'autres motoneigistes au restaurant chez Lina à Saint-Ambroise.

« On se suivait et, comme à chaque fois, on garde toujours un oeil sur le dernier. Mais on l'a perdu de vue. On est donc retourné », raconte une amie des victimes, qui a fait plusieurs randonnées de motoneige avec le couple.

Les amis du couple, tous d'Hébertville, ne pouvaient expliquer ce qui a pu causer cet accident.

« Le conducteur, c'est un patrouilleur. Il connaît les règles de sécurité et il était toujours très prudent. Je ne comprends pas ce qui a pu arriver », lance une motoneigiste, qui n'a pu retenir ses larmes.

« Il avait même mis son dossard ce matin, car c'est lui qui fermait le groupe derrière. Lui et sa conjointe étaient des habitués de la motoneige. Des gens pour qui la sécurité était une priorité », insiste un autre motoneigiste.

Le conducteur du camion-citerne n'a subi aucune blessure physique. Une portion de la route du Lac, entre l'avenue du Pont et le rang 6, est demeurée fermée pendant plusieurs heures, mercredi, pour permettre aux enquêteurs d'étudier la scène.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer