La conductrice, paniquée, a sauté du véhicule

Une Mustang sans conducteur fait un ravage

La voiture a roulé sans conducteur à partir... ((Photo Laura Lévesque))

Agrandir

La voiture a roulé sans conducteur à partir de la station d'essence jusqu'au bâtiment de Norfruits, soit de l'autre côté de la route 169.

(Photo Laura Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

(Alma) Une dame a littéralement perdu le contrôle de son véhicule, hier, à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Alors qu'elle roulait sur la route 169, en direction d'Alma, l'accélérateur de sa Mustang 2005 serait demeurée coincée au fond.

Prise de panique, la conductrice de 50 ans est entrée dans le stationnement de la station-service Esso, situé aux côtés du restaurant Le Rond Point. Incapable de freiner, elle a foncé dans une camionnette garée devant une pompe à essence, où un homme faisait le plein. Ce dernier a subi des blessures mineures et a été transporté à l'hôpital.

La dame a réussi à sortir du véhicule, mais ce dernier a continué sa route sans conducteur. La voiture a traversé de nouveau la route 169 pour terminer sa course dans le bâtiment qui appartenait à Norfruits, où personne ne se trouvait.

« L'accident est survenu vers 13 h. Un homme a été blessé, mais on parle de blessures mineures. Quant à la pédale, le froid pourrait expliquer ce problème », a laissé entendre le porte-parole régional de la Sûreté du Québec, Jean Tremblay, qui ne pouvait donner de détails mécaniques.

Employée à la station d'essence, Annie Morin est arrivée au travail un peu après l'accident. Selon elle, l'événement aurait pu se terminer de manière encore plus tragique.

« Si l'homme s'était installé quelques pieds à côté de l'endroit où il se trouvait, ça aurait été encore plus dramatique. Il était protégé par la poutre. Puis la voiture est retournée sur la route 169 sans conducteur. Une chance qu'il n'y a pas eu de camions ou des véhicules qui passaient en même temps », laisse tomber l'employée.

Difficile de dire ce qui est à l'origine de ce bris. Mécanicien et propriétaire du Garage Gaudreault d'Alma, Pierre Luc Gaudreault, a déjà vu des situations de ce genre. Mais la plupart du temps, ce n'est pas dû à un bris mécanique.

« Pendant l'hiver, on fait entrer de la neige avec nos bottes. Et avec le froid qu'il y a eu, ça gèle à l'intérieur. Donc il y a un amas de glace qui peut se former à l'intérieur et donner moins d'espace à la pédale. Et celle-ci peut rester enfoncée ou restée prise dans le tapis », détaille M. Gaudreault, qui, précisons-le, n'a pas inspecté le véhicule de la dame.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer