Respect de la démocratie au conseil de Saguenay

La pétition déposée dans le calme

L'ex-maire et ex-député de Jonquière, Francis Dufour, a... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

L'ex-maire et ex-député de Jonquière, Francis Dufour, a remis en mains propres au maire Jean Tremblay la pétition du collectif pour la démocratie à Saguenay.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Chicoutimi) Sous les yeux des anciens maires, députés et syndicaliste Réjean Simard, Jeanne Blackburn et Alain Proulx, le Collectif citoyen pour la démocratie à Saguenay a déposé hier, lors de la séance publique du conseil, une pétition signée par 2242 citoyens réclamant du maire Jean Tremblay qu'il respecte les règles de vie démocratique.

À l'occasion d'une assemblée du conseil qui s'est démarquée par le calme dans les propos tenus de part et d'autre, l'ex-maire et ex-député de Jonquière, Francis Dufour, a remis en mains propres la pétition initiée par le collectif en déclarant simplement qu'il souhaitait une démocratie véritable, responsable et ouverte à Saguenay en demandant au maire de poser les gestes qu'il fallait pour atteindre l'objectif.

En entrevue, M. Dufour a déclaré qu'il sortait de sa retraite politique en assistant pour la première fois à une séance du conseil tout en espérant que ça ne devienne pas une habitude. «Je suis venu ici parce que je partage ce que le collectif a demandé. J'espère que la pétition obligera les autres élus à réfléchir sur leur rôle. Ce n'est pas vrai que les 2242 personnes qui ont signé sont des gens qui ne sont pas d'accord avec le conseil. Le respect, ça se gagne. Les élus doivent prendre acte de la pétition pour la gouvernance future.»

De son côté, l'ex-députée et ministre Jeanne Blackburn a déclaré que les gens qui siègent au conseil sont tous des élus et que les règles démocratiques exigent qu'il y ait un respect envers l'opposition. «Je trouve indécent que pendant que les gens de l'opposition se font malmener par le maire, que les autres conseillers ne prennent pas la parole pour défendre le droit de parole de leurs collègues.»

Invité à réagir au dépôt du document, le maire Tremblay a reçu le tout avec une certaine candeur tout en mentionnant que le nombre de signataires ne représente que 2% de la population. Il a ajouté que le document a été signé via Internet en affirmant que les signataires sont probablement tous du même parti politique. «Je vais réfléchir, mais je me demande ce qu'ils veulent exactement. Les séances du conseil depuis la dernière élection, ça a bien été. Les gens ont été polis. L'assemblée d'aujourd'hui a été exemplaire. M. Dufour a été d'une grande politesse. Honnêtement, je ne sais pas ce que les gens veulent».

CISSS

À la demande du maire, le conseil s'est prononcé unanimement pour la conservation à Saguenay du siège social du futur Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) qui remplacera l'Agence régionale de la santé. M. Tremblay a déclaré que même si certaines décisions semblent impossibles, il prend très au sérieux certaines informations à la suite du positionnement d'Alma. Il a répété qu'il n'entend pas se faire passer une autre prison, (une allusion à la prison de Roberval) et que le principe de précaution lui dictait de faire adopter cette résolution. Il s'est dit inquiet de ne pas entendre les députés Sylvain Gaudreault et Stéphane Bédard prendre position en faveur du maintien des services à Saguenay.

«Touche pas à mes régions»

Malgré la demande de la conseillère Josée Néron invitant le maire Tremblay à utiliser son leadership pour défendre les intérêts de la région en adhérant au mouvement «Touche pas à mes régions», ce dernier a maintenu sa position passée en affirmant qu'au contraire il fallait changer des façons de faire puisque le Québec touche à la moitié de la péréquation canadienne en plus d'avoir la plus grosse fonction publique, selon ses affirmations. «Je ne dis pas que la CRÉ ou les CLD sont mauvais, mais ça ne rapporte pas ce qu'on attendait. Promotion Saguenay a la même mission.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer