Rassemblements populaires au profit du football

63 000 $ grâce au Super Bowl

Avec une foule variant entre 1000 et 1200... ((Photo Michel Tremblay))

Agrandir

Avec une foule variant entre 1000 et 1200 personnes, le rassemblement le plus important a encore eu lieu au Pavillon sportif de l'Université du Québec à Chicoutimi.

(Photo Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

(Chicoutimi) Au même titre que les ailes de poulet, les publicités à la télévision et le spectacle de la mi-temps, les rassemblements populaires font partie de la tradition du Super Bowl. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, depuis maintenant plusieurs années, certains d'entre eux viennent en aide au sport scolaire.

Encore hier, de nombreux amateurs ont passé la soirée ensemble, à la fois pour suivre la finale de la Ligue nationale de football et pour venir en aide au sport régional. Leur présence à quatre de ces regroupements a permis aux organisateurs d'amasser plus de 63 000 $.

Avec une foule variant entre 1000 et 1200 personnes, le rassemblement le plus important a encore eu lieu au Pavillon sportif de l'Université du Québec à Chicoutimi. Les Inuk de l'UQAC (6000 $), les Couguars du Cégep de Chicoutimi (13 500 $), les Mustangs de l'Odyssée Dominique-Racine/Lafontaine (9000 $), les Cyclones de Charles-Gravel (12 000 $) et les Alliés de l'École secondaire des Grandes-Marées de La Baie (3000 $) en ont tiré profit.

« L'an dernier, nous avions accueilli entre 800 et 900 personnes, a résumé l'un des organisateurs de la soirée, Gino Roberge. Nous avions plus de billets en circulation cette année (1400). Nous avons reçu plus de monde cette année, même si le froid ne nous a pas aidés. En revanche, la Zone de jeu Future Shop a connu un grand succès pendant toute la journée et le spectacle de Romain Gagnon, un hypnotiseur humoriste, a été très apprécié.

«Pour cette 16e édition, nous avons remis plus de 43 000 $ aux organismes sportifs. Le Super Bowl demeure un très bon moyen de financement. Dans notre cas, le principe demeure le même. L'argent qu'amasse une organisation par la vente de billets reste à cette organisation. Les dépenses associées à la soirée sont épongées par les commanditaires et les partenaires corporatifs.»

Deuxième édition

Le Cégep de Jonquière s'est lancé en 2014 dans la présentation d'une soirée Super Bowl. La seconde édition a attiré environ 150 personnes, à la salle polyvalente du collège, sous la présidence d'honneur du conseiller municipal Jonathan Tremblay.

«C'est une participation qui ressemble à l'an dernier, a noté Steve Dufour, responsable des sports au Cégep de Jonquière. L'activité a été organisée par quatre étudiants de Tango, une entreprise-école au Cégep de Jonquière. Ce sont des étudiants en techniques administratives, qui sont supervisés par une enseignante. La soirée devrait nous permettre de remettre 2000 $ à notre équipe de football.

«Nous ne savons pas si nous répéterons l'expérience l'an prochain. Nous en ferons l'analyse dans les prochaines semaines. Aujourd'hui, il y a beaucoup de soirées Super Bowl. Plusieurs commerces en présentent et c'est pourquoi nous devons faire une analyse après chaque édition.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer