Salon des mariés

Pour tous les goûts et toutes les bourses

Il y en avait pour tous les goûts,... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Il y en avait pour tous les goûts, samedi, au Salon des mariés à l'hôtel La Saguenéenne.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Robes, gâteaux, traiteurs, photographes professionnels, limousines et services financiers. Tous les éléments étaient réunis pour organiser la noce parfaite, hier, au Salon des mariés du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L'événement, qui avait lieu à l'hôtel La Saguenéenne, a attiré beaucoup de monde. Des couples, des futures mariées accompagnées de leur meilleure amie ou de leur maman, déambulaient de stand en stand pour découvrir les dernières tendances nuptiales. Au moment du passage du Progrès-Dimanche, des femmes de tous gabarits défilaient sur scène, leurs silhouettes mises en relief par une panoplie de créations allant du simple et chic au féérique et carrément flamboyant.

Kathy Hébert regardait le tout d'un oeil intéressé. Accompagnée de son amoureux, Joël Lavoie, à qui elle dira "oui" au cours de l'été, Kathy était très attentive aux différents styles en montre.

«Je n'ai pas encore trouvé LA robe. Je veux quelque chose qui me va bien, idéalement un modèle drapé et sans bretelles. J'ai un budget de 1200$", a indiqué la future mariée, qui a répondu favorablement à la grande demande formulée par son copain au cours de la période des Fêtes. Fait à noter, les tourtereaux se sont fréquentés il y a 20 ans, avant d'emprunter des chemins différents. Ils se sont retrouvés il y a un an et uniront leurs destinées dans le cadre d'un mariage civil qui sera célébré le 25 juillet.

Le couple n'a pas l'intention de se lancer dans l'organisation d'un mariage princier. Le budget est plutôt modeste, autour de 2000$ (excluant la robe!). Kathy et Joël veulent plutôt sceller leur amour de façon intime, avec leurs proches, à Alma.

Au Salon des mariés, le couple Hébert-Lavoie magasinait également la décoration avec, pour conseillère, la fille de Kathy, Mirza. C'est d'ailleurs l'adolescente de 13 ans qui a hérité du titre de responsable des faire-part.

Tendances

Force est de constater que les tendances en matière de mariages sont en constante évolution. La représentante d'une école de danse de la région en a fait foi en témoignant, au micro, de l'émergence des chorégraphies impliquant les nouveaux mariés pendant la noce. Puis elle s'est esquivée de la scène, cédant la place à trois couples, femmes en robes blanches, hommes en smokings noirs, qui ont exécuté une suite de pas sur un air populaire.

Les couples n'hésitent pas, non plus, à payer jusqu'à 2000$ pour les services d'un photographe professionnel ni à acheter des bijoux faits à la main pour remercier leurs demoiselles d'honneur.

Les gâteaux, aussi, sont de plus en plus raffinés, de véritables oeuvres d'art occupant une place de choix dans ce qui est considéré comme l'un des plus beaux jours d'une vie. En guise de mise en bouche, une fabricante de gâteaux de Jonquière faisait déguster des cupcakes aux futurs mariés. Notre équipe a dérobé deux exquises concoctions garnies de crème au beurre, avant que le reste ne s'envole comme des petits pains chauds.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer