Noyade dans le parc Rivière-du-Moulin

Excursion fatale

Les pompiers ont utilisé des cordes, un radeau... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Les pompiers ont utilisé des cordes, un radeau gonflable et une échelle pour atteindre la victime.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

(Chicoutimi) Une balade en raquettes s'est terminée de façon tragique, hier, pour un homme de 36 ans. L'individu, qui était parti en promenade seul, a été repêché des eaux de la rivière Langevin du parc Rivière-du-Moulin, en début d'après-midi. La glace se serait brisée sous son poids. Le courant et l'eau glaciale ne lui ont laissé aucune chance.

L'homme de race noire, qui était un habitué du parc, se baladait dans les sentiers balisés du secteur de la chute du Voile de la mariée, à proximité du boulevard de l'Université. Pour une raison inconnue, il s'est aventuré hors des sentiers et sur les glaces de la rivière, même si l'endroit était visiblement dangereux et non recommandé pour les marcheurs. En effet, les glaces ne sont pas solides dans ce secteur, en raison des rapides. L'homme a alors été entraîné par la rivière et son corps a été déposé un peu plus loin.

C'est un autre promeneur qui a alerté les autorités du parc, hier vers 11 h 15. Il avait aperçu une raquette et un foulard sur la rivière, à proximité d'un trou dans les glaces. Aussitôt, les responsables du parc ont fait appel aux secours.

«On ignorait s'il y avait bel et bien quelqu'un qui était tombé dans l'eau. Ce sont les pompiers qui ont mené l'opération de sauvetage, puisqu'ils sont formés pour travailler sur l'eau et dans des secteurs difficiles d'accès», a indiqué le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier.

Rapidement, une importante opération de sauvetage a été mise en branle. Les pompiers ont dû parcourir deux kilomètres en motoneige, puisque le secteur était difficilement accessible à pied. Aussitôt arrivés sur place, les secours ont constaté qu'une personne avait probablement été emportée par l'eau. En effet, le positionnement de la raquette, découverte sur les glaces, laissait présager qu'une personne avait été entraînée par les rapides et que la raquette était restée coincée dans la neige.

En ratissant le secteur, les pompiers ont rapidement fait la macabre découverte. L'homme était un peu plus loin et son corps était visible à l'eau claire. Il était toutefois impossible de savoir la distance exacte sur laquelle il a été emporté.

Les pompiers ont dû redoubler d'ardeur pour sortir le corps de l'eau. Des échelles et des cordes ont été nécessaires. Le corps était coincé dans la glace et les pompiers ont dû travailler durant environ trois heures. Une dizaine de pompiers ont d'ailleurs été dépêchés dans les sentiers. Le corps a finalement été ramené en traîneau jusqu'à l'accueil du parc, vers 15 h.

«Dans l'ensemble, l'opération s'est très bien déroulée, malgré le dénouement tragique. Nous devions travailler dans un endroit très difficile et de l'équipement spécialisé a été nécessaire pour sortir la victime», a indiqué le chef aux opérations du Service de sécurité incendie, Nicolas Guay.

Enquête

Les policiers n'avaient pas encore confimé l'identité de la victime hier soir et on ignorait également si l'événement est survenu hier matin ou la veille. Mais sur la page Facebook du boxeur Francy N'tetu, de nombreux amis lui présentaient leurs condoléances pour la mort de son frère Hervé.

Les policiers ont retrouvé sa voiture en fin de journée, sur le stationnement du parc. Selon les informations obtenues, l'homme était un habitué du parc, autant l'hiver que l'été. Il s'y rendait régulièrement, pour des promenades en solitaire.

Des enquêteurs en reconstitution tenteront maintenant de savoir dans quelles circonstances s'est produit le tragique événement. Le coroner Sylvain Truchon a d'ailleurs été chargé du dossier.

Curieux

L'importante opération a attiré les regards, au parc Rivière-du-Moulin. Les pompiers et les policiers ont d'ailleurs voulu éviter que les usagers du parc voient le corps, lorsque la victime a été ramenée à l'accueil. Les enfants présents sur place ont été invités à attendre à l'intérieur du pavillon d'accueil.

«Nous avons reçu plusieurs appels, puisqu'il y avait des sorties avec des jeunes d'organisées. Des parents étaient inquiets en apprenant qu'un corps avait été repêché», a indiqué Bruno Cormier. Plusieurs skieurs et marcheurs se demandaient d'ailleurs ce qui se passait, en voyant les nombreux véhicules de secours. Même le maire de Saguenay, Jean Tremblay, est venu s'informer directement sur place.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer