Alma obtient les jeux du Québec hiver 2017

Surprise et émotion

Jean-Denis Toupin et Sylvie Beaumont et le maire... ((Photo Gimmy Desbiens))

Agrandir

Jean-Denis Toupin et Sylvie Beaumont et le maire Marc Asselin (centre).

(Photo Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

(Alma) Les sceptiques ont été confondus. Sports Québec a préféré Alma à la candidature de Saint-Jérôme/Mirabel pour la présentation de la 52e Finale des Jeux du Québec, hiver 2017.

La confirmation, donnée à 17 h 30 tapant hier, a secoué la salle Michel Côté où quelques centaines de personnes s'étaient réunies. La nouvelle semblait presque inattendue tellement l'effet de surprise était grand.

« Je suis très ému », a lancé le maire Marc Asselin, qui a dû prendre une pause pour absorber l'émotion.

« Je suis complètement sous le choc. Mais ce qui m'impressionne le plus, c'est cette équipe incroyable de bénévoles qui a réussi en quatre mois à trouver 1,5 million $ provenant de collaborateurs. Ce n'est pas moi qui ai fait le travail », a-t-il poursuivi, tenant aussi à remercier la population qui s'est mobilisée autour de cette candidature.

Alma n'affrontait pas n'importe quelle autre ville, mais bien deux représentants près de 116 000 citoyens. Saint-Jérôme et Mirabel se sont associées pour présenter une proposition conjointe. Des personnalités connues, dont l'athlète Sylvie Fréchette, le député de Saint-Jérôme, Pierre Karl Péladeau et sa conjointe Julie Snyder, avaient également moussé cette double candidature.

Certains croyaient également que la présentation des jeux d'hiver en 2013 à Saguenay allait jouer contre la candidature d'Alma. Ils ont eu tort. En moins de quatre ans, le Saguenay-Lac-Saint-Jean aura été choisi deux fois pour être l'hôte de ce grand événement sportif.

« On ne se prenait pas contre n'importe qui, en effet. Mais on était ferré. J'étais des jeux de 1999 et on a fait des jeux exceptionnels. On avait déjà impressionné les gens à cette époque. Et je m'en suis servi la semaine dernière devant les juges. Je leur ai dit qu'on n'avait aucun problème à les impressionner à nouveau », a mentionné le maire, qui venait de raccrocher au téléphone avec le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, qui tenait à le féliciter de vive voix.

Retombées économiques

À l'hiver 2017, près de 4500 athlètes, accompagnateurs et entraîneurs débarqueront au Lac-Saint-Jean. Un événement qui amènera d'importantes retombées pour le milieu, a pointé Sylvie Beaumont, conseillère et présidente du comité des loisirs d'Alma.

« Vous ne pouvez pas savoir comment je suis contente. Quelle aventure on a vécue dans les derniers! Pour notre communauté, ça va être extraordinaire. On parle de 12 millions $ de retombées. Ce n'est pas rien. Ça va nous mettre sur la "map" et en plus, ce sera le 150e de la ville d'Alma. On aura un rayonnement incroyable et c'est toute notre communauté qui pourra en bénéficier », a-t-elle exprimé.

Le président du comité d'organisation, Jean-Denis Toupin, flottait sur un nuage à la suite du coup de fil de Sports Québec. L'homme d'affaires est impatient de donner ce qu'il a reçu lorsqu'il était plus jeune.

« J'ai eu la chance d'évoluer dans le sport, de faire de la compétition. Et j'ai eu la chance de bénéficier des bénévoles et des organisations comme la nôtre qui présentent des compétitions. Et j'ai hâte de redonner ça aux jeunes. Je suis fier de mon milieu. Je suis fier de mettre la jeunesse et le sport en vedette. Je suis fier de l'équipe de bénévoles, de la population qui nous a appuyés, des entreprises et organismes qui nous ont appuyés », a-t-il souligné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer