Alliance boréale

Un parchemin pour défendre la forêt

Les travailleurs des scieries de La Doré, Girardville,... ((Photo Louis Potvin))

Agrandir

Les travailleurs des scieries de La Doré, Girardville, Saint-Thomas-Dydime et Normandin ont signé un parchemin en bois pour signifier leur inquiétude pour l'avenir du monde forestier.

(Photo Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

(Roberval) Les travailleurs des scieries de La Doré, Girardville, Saint-Thomas-Dydime et Normandin ont signé un parchemin en bois qu'ils ont déposé à la vigile de l'Alliance bois.

Hier matin, Ghislain Lamothe, Réal Vézina, Denis Dionne et Jean Goudreault, présidents des syndicats de ces usines, se sont déplacés dans le parc situé près des bureaux du premier ministre Philippe Couillard pour fixer ces parchemins.

Un message important

« C'est un message important des travailleurs qui veulent démontrer au député de Roberval que les emplois en forêt sont importants. S'il y a des réductions de volume de bois à cause du caribou forestier ou autres considérations, les impacts vont toucher directement ces personnes », mentionne Ghislain Laprise.

Les présidents ont rencontré près de 400 travailleurs durant leur quart de travail pour les faire signer ces plaques faites avec du bois jointé de l'usine de La Doré.

Il devrait s'ajouter des éléments à cette vigile au cours des prochains jours. Un rouleau de papier, des 2x4 et autres produits du bois devraient être ajoutés afin de souligner l'importance de l'industrie forestière pour l'économie régionale. Les communautés forestières devraient aussi bonifier le site.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer