Alexandre Cloutier au Cercle de presse

Le tiers du budget aux régions

Le Québec ne peut se développer sans que... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le Québec ne peut se développer sans que ses régions ne fassent preuve d'une vitalité économique, démographique et sociale importante, et c'est pourquoi le candidat à la chefferie du parti québécois et député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, s'engage à leur consacrer le tiers du budget d'un Québec indépendant.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Chicoutimi) Le Québec ne peut se développer sans que ses régions ne fassent preuve d'une vitalité économique, démographique et sociale importante, et c'est pourquoi le candidat à la chefferie du parti québécois et député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, s'engage à leur consacrer le tiers du budget d'un Québec indépendant.

De passage devant le Cercle de presse du Saguenay, M. Cloutier, accompagné du député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, a dénoncé les agissements du gouvernement libéral actuel qui a sabré dans les budgets des CLD, imposé la disparition des Conférences régionales des élus (CRÉ), en plus de faire disparaître certaines directions régionales de ministères, occasionnant des pertes d'emplois.

«M. Couillard n'aurait jamais été élu s'il s'était présenté visière levée en annonçant les coupes actuelles. Nous avons un premier ministre qui a fait une présentation de façade. Il a joué le rôle du gars du Lac», a déclaré M. Cloutier.

Propositions

Parmi les propositions présentées, M. Cloutier croit que Québec pourrait récupérer 100 M$ en obligeant les compagnies étrangères à percevoir la TVQ sur leurs ventes en ligne.

Dans le but d'aider les régions à accroître leur démographie, M. Cloutier propose d'offrir un remboursement de frais de scolarité à 30 000 étudiants internationaux qui choisiront de s'établir dans une région ressource.

Sur 15 000$ de frais payés par année pour étudier, une somme de 8500$ devrait leur être remboursée dans les trois années suivant leur entrée sur le marché du travail. Il ajoute au programme la création de bourses de mobilité collégiale pour les étudiants des grands centres qui s'inscriront dans les cégeps des régions où la population étudiante est décroissante.

L'initiative vise à contrer les menaces de fermeture de certains cégeps en raison d'un manque de clientèle pendant qu'ailleurs, dans les centres urbains, 20 000 étudiants voient leur candidature refusée.

Toujours en éducation, M. Cloutier souhaite l'instauration d'une antenne régionale de téléenseignement dans chaque MRC n'ayant pas d'institution collégiale ou universitaire.

Enfin, le candidat propose aux régionaux une politique nationale de transport qui assurerait la santé et la survie économique de plusieurs régions qui doivent composer avec des tarifs aériens prohibitifs et des tronçons ferroviaires abandonnés.

S'il devient chef de son parti, M. Cloutier propose de redéfinir de façon concrète un projet de pays, ce qui inclurait la définition des pouvoirs dévolus aux régions dans un Québec indépendant en reprenant le Livre vert présenté par Guy Chevrette en 1995, dans lequel on proposait de transférer le tiers des revenus fiscaux du Québec à des instances régionales et locales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer