Gestion du réseau régional de la santé

Cloutier demande une équité régionale

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier.... (PHOTO GIMMY DESBIENS, ARCHIVES LE QUOTIDIEN)

Agrandir

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier.

PHOTO GIMMY DESBIENS, ARCHIVES LE QUOTIDIEN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

(Alma) Le député Alexandre Cloutier ne demande pas à Québec d'établir à Alma le siège social du futur Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), l'organisation qui remplacera les six CSSS et l'Agence régionale de la santé. L'élu de Lac-Saint-Jean réclame plutôt un déploiement régional des directions de service.

« Ce que je réclame, c'est de l'équité. Une équité dans les directions. Il faut qu'il puisse y avoir des cadres partout sur le territoire régional, pas seulement à Saguenay. On ne peut pas tout centraliser. Les ressources humaines, ça peut demeurer à Chicoutimi. Mais rien n'oblige à ce que le travail du service financier ou du service des bâtiments ne se fasse pas à partir du Lac-Saint-Jean », estime le député péquiste, dans une entrevue accordée, hier, à l'issue d'une rencontre tenue avec le président du CSSS Lac-Saint-Jean-Est et des représentants syndicaux jeannois.

Éloigner les gestionnaires de ceux qui bénéficient des services ne donnera rien de bon, poursuit M. Cloutier, accusant du même souffle le premier ministre Philippe Couillard de ne pas défendre sa région.

« Il revoit toute la gestion, les structures, et ce sont les régions qui en sont les victimes. On a une vision régionale où il y a une équité. Mais c'est tout ça qu'il va briser. On ne peut pas transférer le savoir-faire tout au même endroit », plaide le député et candidat à la chefferie du Parti québécois.

Ce dernier demande maintenant à ce que ce principe d'équité soit inscrit dans la loi.

« On devrait l'écrire noir sur blanc dans la loi pour éviter que des ''guéguerres régionales'' viennent nous diviser », croit-il.

La semaine dernière, son collègue Stéphane Bédard a mentionné que le débat pour l'obtention du siège social du CISSS n'avait pas vraiment de raison d'être, étant donné la présence historique de l'Agence de la santé à Chicoutimi. Mais comme Alexandre Cloutier, ce dernier avait aussi réclamé l'ajout d'un autre CISSS au Lac-Saint-Jean.

« Je comprends sa position. Mais comme moi, il est contre le projet de loi 10. On a la même opinion sur la gestion de proximité », répond le député péquiste de Lac-Saint-Jean.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer