Une tour de 60 mètres à Rivière-du-Moulin

Fortin réclame une consultation

Bell Mobilité souhaite implanter une tour cellulaire à... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Bell Mobilité souhaite implanter une tour cellulaire à Chicoutimi depuis environ deux ans. Après analyse, le géant des télécommunications a choisi le terrain de S-L Auto, au 1560 boulevard Renaud.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

(Chicoutimi) Les citoyens du boulevard Renaud, à Rivière-du-Moulin, sont passés bien près d'une très mauvaise surprise. Le comité d'aménagement du territoire et de l'urbanisme (CAGU) a donné son aval à l'implantation d'une tour de télécommunications de 60 mètres en bordure du Saguenay. Le projet a toutefois été mis sur la glace, à la demande du conseiller municipal Jacques Fortin.

Bell Mobilité souhaite implanter une tour cellulaire à Chicoutimi depuis environ deux ans. Cinq emplacements potentiels ont été identifiés. Deux d'entre eux se trouvent sur le boulevard Renaud, deux autres sont dans le rang Saint-Martin et un dernier est situé sur le boulevard Tadoussac, à Chicoutimi-Nord. Après analyse, le géant des télécommunications a choisi le terrain de S-L Auto, au 1560 boulevard Renaud. Le projet vise la construction d'un imposant pylône directement en bordure du Saguenay.

Nous avons obtenu copie d'un mémo interne signé par le directeur du service de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme, Denis Coulombe, à la fin septembre, dans lequel il confirme que le site « A » est retenu.

« Suite à une recommandation favorable du CAGU du 23 septembre, le dossier sera acheminé au prochain conseil pour approbation », indiquait alors le haut fonctionnaire de la Ville.

Rejeté

Le dossier a été discuté en juin, alors que le conseiller responsable du secteur, Jacques Fortin, était absent pour des raisons de maladie. Un vote final devait avoir lieu à la séance du conseil du 1er octobre. De retour au travail, le conseiller Fortin s'est vivement opposé à l'implantation d'une tour sans la tenue d'une consultation publique au préalable. Les membres du conseil ont adopté une résolution pour que la Ville n'acquiesce pas au projet caressé par Bell Mobilité.

« Un citoyen m'avait interpellé à ce sujet. On a dit non, non, non! Ce n'est pas vrai que vous allez nous mettre une tour de 60 mètres directement sur le bord du Saguenay. L'impact serait majeur. Si les citoyens ne veulent pas de tour, il n'y en aura pas », a martelé le représentant du district #15 et président de l'arrondissement de Chicoutimi.

Une consultation publique aura donc lieu dans la première semaine de février à l'Hôtel Chicoutimi. Environ 175 avis de convocation devraient être acheminés à des citoyens au cours des prochains jours. Les gens qui désirent s'exprimer devront confirmer leur présence au préalable.

Saint-Fulgence

Jacques Fortin n'est pas étranger au fait que l'implantation d'une tour cellulaire par Vidéotron à Saint-Fulgence a soulevé l'ire des résidants de la petite localité. De ce côté, la municipalité a accepté la requête de la compagnie sans consulter ses citoyens.

« Au terme de la consultation, ce sera au conseil de ville de statuer là-dessus, même si on nous dit qu'en vertu des lois en vigueur, le fédéral pourrait nous imposer un endroit », dit l'échevin.

Chez Bell Mobilité, Marie-Ève Francoeur a précisé que son entreprise travaille présentement avec Saguenay pour implanter une nouvelle tour cellulaire dans le cadre du déploiement du réseau mobile 4G LTE.

« Nous avons identifié le site de Rivière-du-Moulin et nous organisons une consultation publique qui aura lieu le 4 février », a confirmé la porte-parole.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer