Nomination de Lucien bouchard

Le chef Gilbert Dominique satisfait

Gilbert Dominique voit d'un bon oeil la nomination... ((Photo Louis Potvin))

Agrandir

Gilbert Dominique voit d'un bon oeil la nomination de Lucien Bouchard à titre de médiateur entre Produits forestiers Résolu.

(Photo Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Gilbert Dominique voit d'un bon oeil la nomination de Lucien Bouchard à titre de médiateur entre Produits forestiers Résolu, le gouvernement du Québec et les communautés cries et innues du Lac-Saint-Jean. Le chef du conseil de bande de Mashteuiatsh estime que la nomination de l'ancien premier ministre témoigne de l'importance accordée au dossier par le gouvernement.

«C'est assurément une bonne action. On est prêt à collaborer dans le processus dans la mesure où on va inévitablement considérer la portée de nos droits», affirme d'emblée Gilbert Dominique.

«On a une divergence assez profonde avec les Cris. On n'a jamais reconnu la lettre Baril-Moses puisqu'elle établit des droits nouveaux aux Cris sur le territoire de notre première nation. Ç'a été fait de façon unilatérale entre le gouvernement du Québec et les cris, sans nous avoir consultés, donc on s'est toujours opposées à ça. Ça nous amène à la situation que l'on connaît aujourd'hui.»

Il confirme avoir reçu un appel de Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones, lui annonçant la nouvelle de la nomination vendredi.

«M. Kelley nous a confirmé que nous allons certainement avoir l'occasion de rencontrer M. Bouchard pour mettre en lumière la nature de nos préoccupations et bien sûr trouver des modalités pour faire en sorte qu'au niveau de la coupe forestière, ça réponde à nos standards et aux standards et obligations émises par la norme FSC. Il y a assurément un peu de travail à faire au niveau de la norme FSC. Actuellement, la norme ne considère pas le fait que deux premières nations ont certains droits sur un territoire. Il faudra que des éléments comme ça soient considérés.»

Gilbert Dominique est également satisfait du choix de confier le mandat à Lucien Bouchard. "Ça donne toute la crédibilité au processus et démontre l'importance que le gouvernement du Québec accorde au règlement de ce dossier-là", estime-t-il.

Rappelons que le gouvernement du Québec a annoncé vendredi la nomination dans le dossier de l'ancien premier ministre Lucien Bouchard.

Son mandat consistera à proposer des solutions pour régler des «Enjeux découlant de la lettre Baril-Moses» signée en 2002 par les Cris et le gouvernement. Les solutions devront prendre en compte les besoins de la communauté innue de Mashteuiatsh.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer