Usine de 225 M$ reliée à Blackrock

Chambord veut partager les revenus de taxe

Gérard Savard propose de créer un parc industriel... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Gérard Savard propose de créer un parc industriel régional éclaté afin que toutes les municipalités de la MRC du Domaine-du-Roy se partagent les revenus de taxation de gros projets industriels futurs comme l'éventuel de BlackRock à Chambord.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis Potvin
Le Quotidien

Le maire de Chambord Gérard Savard propose de réaliser un parc industriel éclaté comme dans la MRC Maria-Chapdelaine afin de partager les recettes fiscales que pourrait générer l'implantation d'une usine de transformation de fer dans sa municipalité ou pour tout autres projets majeurs sur le territoire.

«Par soucis d'équité, je pense qu'un investissement aussi important que 225 M$ ne devrait pas bénéficier seulement à une seule municipalité comme Chambord. Il ne faudrait pas faire l'erreur qui a été faite avec l'usine d'Alcan à Alma qui tire tous les bénéfices de cet investissement. Il faut reprendre le principe de Péribonka IV ou du parc industriel dans Maria-Chapdelaine», déclare le préfet à la suite de l'annonce de Métaux BlackRock qui songe à implanter une usine de transformation de fer, de vanadium et ferrovanadium dans les anciennes installations d'Agropur.

L'an dernier, la MRC Maria-Chapdelaine a mis en place ce concept de parc industriel régional éclaté. Si le projet de mine à Girardville se concrétise et celui d'une aluminerie à Dolbeau-Mistassini, toutes les municipalités se partageraient les revenus de taxation. Le maire Savard, qui est aussi préfet de la MRC Domaine-du-Roy, veut amener un projet de parc éclaté à la Table des maires. «C'est une piste de solution pour aider les localités dévitalisées qui ont peu de revenus. Elles pourraient ainsi profiter du retour de taxation généré par de grosses industries. Prenez l'exemple de Notre-Dame-de-Lorette qui va bénéficier de 5% des revenus de la minicentrale de la 11e chute», souligne-t-il.

C'est dans cette optique, qu'il entend proposer que Desbiens fasse aussi partie de la redistribution fiscale, si le projet de BlackRock se concrétise. «Ils sont nos voisins et ont aussi besoin d'un coup de pouce pour se développer. Aussi, nous allons nous assurer que l'implantation de cette usine ne nuira pas au tourisme dans cette municipalité», mentionne Savard.

Il souligne que si le projet se réalise, près de 150 personnes y travailleraient, ce qui est une bonne nouvelle pour Chambord et Desbiens qui pourraient accueillir de nouveaux résidants. «Les emplois manufacturiers, ce sont de bons emplois bien rémunérés. On sent qu'il pourrait y avoir un retour du manufacturier au Québec. On l'a vu la semaine dernière avec l'annonce de la fabrication de gilets de hockey à Saint-Félicien par le Groupe GFX», mentionne-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer