Produits forestiers Résolu (PFR)

Un troisième quart dès février

Une troisième faction de travail sera implantée à... ((Archives))

Agrandir

Une troisième faction de travail sera implantée à la scierie de Saint-Félicien de Produits forestiers Résolu (PFR) à compter du début de février, créant 16 emplois. L'ajout d'un quart de travail supplémentaire portera le nombre de salariés à une centaine.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

(Chicoutimi) Une troisième faction de travail sera implantée à la scierie de Saint-Félicien de Produits forestiers Résolu (PFR) à compter du début de février, créant 16 emplois. L'ajout d'un quart de travail supplémentaire portera le nombre de salariés à une centaine.

Directeur Affaires publiques et relations gouvernementales chez PFR, Karl Blackburn a confirmé l'information obtenue par Le Quotidien. Il précise que l'embauche est presque complétée et que les nouveaux employés entreront en poste autour du 3 février. Historiquement, l'usine a toujours fonctionné avec deux factions, sauf en de rares occasions causées par un contexte particulier.

Comme l'indique Karl Blackburn, l'ajout d'heures de production est rendu possible par l'accessibilité à la matière première et grâce à la consolidation des actifs de la scierie de Roberval, fermée depuis mars 2014.

« Tant qu'on a du bois, ce sera possible de continuer. Actuellement, cette planification est sur une base annuelle », a précisé le responsable des relations avec les médias.

Cette nouvelle est vue d'un bon oeil par le président du Syndicat du bois ouvré de Saint-Félicien (CSD), Dany Tremblay.

« Ils ont du petit bois et vont pouvoir faire marcher la petite ligne. Le seul moyen de garder une usine ouverte, c'est la production. Plus tu produis, plus l'usine va vivre longtemps », a imagé le chef syndical.

Karl Blackburn rappelle que l'enjeu, pour Résolu, demeure l'approvisionnement. L'usine de Saint-Hilarion, dans Charlevoix, a cessé sa production une semaine avant les Fêtes pour des raisons de volume. Le porte-parole précise que les garanties d'approvisionnement rattachées à l'usine charlevoisienne ont été revues à la baisse pour l'année 2015, dans une proportion de 20 pour cent.

entente

L'entente-cadre conclue entre PFR et le gouvernement du Québec en mars 2014 a permis à la papetière de récupérer les droits d'exploitation de la centrale hydroélectrique Jim-Gray en échange d'investissements de 471 millions $ sur 10 ans. La fin des activités à la scierie de Roberval, fermée depuis plusieurs mois, a été officialisée au printemps. Dans la foulée de la fermeture, un volume d'environ 150 000 mètres cubes d'approvisionnement en bois a été octroyé à la communauté de Mashteuiatsh, respectant ainsi certains termes de l'Approche commune. Quelque 68 000 mètres cubes ont également été transférés à la scierie de La Doré, tandis que Saint-Félicien a hérité de 55 000 mètres cubes. Les travailleurs de Roberval ont été relocalisés et onze d'entre eux ont trouvé du travail à l'usine félicinoise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer