Défilé du Salon de la femme

Ronde et jolie ouvre ses auditions

Poleen Beaulieu invite toutes les femmes à auditionner... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Poleen Beaulieu invite toutes les femmes à auditionner pour participer au défilé Ronde et jolie prévu dans le cadre du Salon de la femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

L'acceptation de soi n'est pas qu'une question de poids. Ronde et jolie ouvre ses auditions aux femmes de tous gabarits en vue du défilé qui sera présenté dans le cadre du Salon de la femme du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une occasion pour les participantes de travailler sur elles-mêmes et de vivre une nouvelle expérience.

La diversité corporelle sera à l'honneur au Salon de la femme. Les 21 et 22 mars, une dizaine de femmes monteront sur les planches pour présenter des vêtements issus de boutiques et de friperies de la région.

Avant l'événement, chacune aura réalisé un cheminement personnel de quelques semaines.

Instigatrice du calendrier Ronde et jolie, Poleen Beaulieu a décidé d'organiser un défilé différent pour la deuxième édition. L'an dernier, le défilé était réservé aux femmes de forte taille.

«Cette année, on mise sur la diversité corporelle. On attend des femmes de tailles XS à XXXXXL. La société vise plus celles qui ont des rondeurs, mais même si une femme est mince, ça ne veut pas dire qu'elle aime son corps», explique-t-elle.

Les inscriptions auront lieu le 27 janvier, à 18h30, au bistrot Le Jacques Cartier. Entre 10 et 12 personnes seront choisies.

«Avec les femmes retenues, on va travailler sur la perception de soi, l'estime. L'atelier est une prise de conscience, un regard nouveau à poser sur notre corps. Le défilé, c'est le résultat du travail fait sur soi. On les sort de leur zone de confort.»

Le défilé présenté dans le cadre du Salon de la femme est l'aboutissement du parcours pour les participantes. «Chacune le vit différemment. Mais ç'a un impact très positif. Ça permet de démontrer que même si tu ne corresponds pas aux standards de la société, tu peux rayonner dans la société.»

Éducatrice spécialisée de formation, Poleen Beaulieu a constaté l'étendue du problème d'acceptation de soi il y a quelques années déjà. «Il y a un culte de la maigreur extrême. Je souhaite sensibiliser les gens. Leur montrer que ce n'est pas être mince qui permet d'être bien dans sa peau.»

Le défilé sera présenté à deux reprises, à 14h, les 21 et 22 mars, dans le cadre du Salon de la femme.

«Les vêtements présentés seront accessibles aux gens de la région. Accessibles à toutes les tailles et à tous les budgets», promet l'instigatrice du défilé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer