Crue exceptionnelle et fermeture de Shawinigan

RTA a vendu des surplus à Hydro-Québec

Le directeur de la division Énergie Électrique, Jean-Francois... ((Photo Gimmy Desbiens))

Agrandir

Le directeur de la division Énergie Électrique, Jean-Francois Gauthier, a confirmé des surplus de production de 47,5 MW en 2014 pour RTA. On reconnaît en arrière-plan la responsable des relations publiques, Claudine Gagnon, et le chef des hydrologues de la division, Bruno Larouche.

(Photo Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Alma) Rio Tinto Alcan a vendu à Hydro-Québec des surplus énergétiques de 47,5 MW, en 2014, soit l'équivalent de quelque 14 millions de dollars selon un calcul effectué par Le Quotidien sur la base du tarif L.

Directeur de la division Énergie Électrique de RTA, Jean-François Gauthier a présenté, mercredi, à Alma, le bilan de gestion hydrique de la compagnie. Selon les informations qu'il a transmises, la fin des opérations à l'aluminerie de Shawinigan ainsi que d'importants apports naturels en octobre et en novembre (30 % supérieurs à la moyenne historique) expliquent en partie les surplus transférés à la société d'État.

La crue observée en mai constitue cependant le point marquant du bilan annuel de RTA. Le coup d'eau a été d'une abondance rarissime, à un point tel qu'un record vieux de 1947 a été éclipsé, selon les données répertoriées par RTA.

Dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, RTA exploite un réseau de six centrales qui génèrent annuellement plus de 2000 MW. Cette hydroélectricité est destinée aux usines de production d'aluminium. En général, la quantité d'énergie produite par RTA représente entre 90 % et 95 % de ses besoins, ce qui force l'entreprise à acquérir en moyenne un peu plus d'une centaine de MW auprès d'Hydro-Québec.

La transaction de 47,5 MW réalisée cette année s'inscrit dans le respect de l'entente commerciale qui lie Rio Tinto Alcan et le gouvernement du Québec. Le pacte a été reconduit en 2006, en marge de l'annonce du projet de développement technologique AP60.

Notamment, l'entente prévoit qu'Hydro-Québec achète, selon le tarif L, les éventuels surplus énergétiques de RTA.

« C'est la troisième fois seulement qu'on exporte des surplus vers Hydro-Québec », a spécifié M. Gauthier lors de sa présentation.

En 2013, RTA a acheté un total de 13 MW à Hydro-Québec pour combler les besoins de ses installations de métal primaire. Comme cette année, les apports en eau supérieurs à la moyenne et la diminution graduelle des opérations à Shawinigan avaient été évoqués pour expliquer cette faible demande d'énergie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer