Nouveau parti politique

Le maire approche des conseillers

Le Parti des citoyens, dirigé par Jean Tremblay,... ((Archives))

Agrandir

Le Parti des citoyens, dirigé par Jean Tremblay, pourrait voir le jour à Saguenay d'ici au printemps. Plusieurs conseillers ont été approchés par le maire, dans une démarche visant à mesurer les appuis.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

(Chicoutimi) Le Parti des citoyens, dirigé par Jean Tremblay, pourrait voir le jour à Saguenay d'ici au printemps. Plusieurs conseillers ont été approchés par le maire, dans une démarche visant à mesurer les appuis.

Le magistrat a publiquement fait part de son désir de fonder un parti en mai dernier. Il a dit considérer ce type de regroupement inutile, mais nécessaire au plan stratégique. Questionné par Le Quotidien à la fin décembre, le maire est revenu à la charge.

Si, pour certains élus, il est hors de question de grossir les rangs de l'éventuelle formation politique du premier magistrat, d'autres affichent leurs couleurs sans retenue. C'est notamment le cas des conseillers Claude Tremblay, Jean-Yves Provencher et Sylvie Gaudreault, des proches de Jean Tremblay.

« Ça devrait se faire d'ici au printemps. Je vais adhérer au parti du maire certainement. On s'entend très bien et on est capables de se parler », relève Claude Tremblay, qui quittera au terme du présent mandat. Son collègue Jean-Yves Provencher est sans équivoque.

« Je suis favorable à la création d'un parti politique. Je pense qu'on est rendus là. C'est sûr que je vais y être », a exprimé le président du Conseil du trésor, au cours d'une entrevue réalisée jeudi.

Sylvie Gaudreault est elle aussi en faveur de la création d'un parti.

« Si cela peut faire avancer les choses, je suis partante », affirme-t-elle.

Luc Boivin se trouve au coeur des discussions, même s'il estime que les partis politiques n'ont pas leur raison d'être à l'extérieur de Montréal et de Québec.

« Je vais me laisser le temps d'y réfléchir (à une adhésion au parti du maire), mais j'ai bon espoir qu'à l'issue de la commission Charbonneau, les règles pourraient changer », croit-il.

Claude Tremblay, Jean-Yves Provencher, Sylvie Gaudreault et Luc Boivin siègent tous au comité exécutif, où l'ensemble des décisions ayant un impact direct sur le fonctionnement de la ville sont prises. Également membre de l'exécutif, Jacques Cleary a refusé d'ouvrir son jeu. On le sent toutefois favorable à l'idée de devenir l'un des porte-étendards du parti de Jean Tremblay. Son homologue du quartier #12, Michel Tremblay, souhaite adhérer à l'équipe du maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer