Une mesure temporaire

Sept mises à pied chez Arianne

Jean-Sébastien David... ((Archives))

Agrandir

Jean-Sébastien David

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Chicoutimi) La société minière Arianne Phosphate traverse présentement une tempête financière qui l'oblige à mettre à pied sept de ses 22 employés, un geste justifié par la nécessité de préserver les ressources disponibles afin de traverser le processus du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement.

Jean-Sébastien David, chef des opérations d'Arianne, a confirmé que depuis lundi deux géologues et quatre employés affectés à l'administration, comptabilité et au dossier transport ont été mis à pied temporairement. «Ces mises à pied sont justifiées par l'état de l'économie, mais aussi par notre volonté de ne pas procéder à une nouvelle levée de fonds qui aurait dilué les actifs des actionnaires. Des dossiers ont été mis de côté comme celui des forages supplémentaires qui ne seront pas effectués cette année. On peut se compter chanceux puisqu'on est parmi les dernières sociétés minières à procéder à des mises à pied», a expliqué le dirigeant. Il ajoute que la volonté est de conserver l'expertise d'ingénieurs au sein de l'entreprise afin de passer à travers le processus du BAPE.

En ce qui a trait au moment où le processus du BAPE sera mis en branle, M. David a indiqué qu'il a été informé avant les Fêtes par le ministère du Développement durable que le dossier était complet, de sorte que la direction attend le calendrier d'un jour à l'autre.

M. David s'est montré rassurant toutefois quant à la pertinence économique du projet qui consiste en la mise en exploitation d'une mine d'apatite au Lac-à-Paul. «Le projet se justifie toujours et on doit dire que l'on performe mieux que nos compétiteurs.»

En octobre dernier, Arianne a annoncé avoir complété un financement privé de 8 millions$ pour un produit brut de 2,3 M$ après avoir reçu deux millions$ en septembre pour une prise de participation de Ressources Québec, une filiale d'Investissement Québec. L'entreprise prévoit investir 1,2 milliard$ pour la phase de construction et mise en production de cette mine de phosphate pour la création de 1000 emplois directs et indirects.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer