Aéroport de Saint-Méthode

La piste sera refaite cette année

Les travaux de réfection de la piste d'atterrissage... ((Courtoisie))

Agrandir

Les travaux de réfection de la piste d'atterrissage de l'aéroport de Saint-Méthode pourraient se réaliser à l'automne.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis Potvin
Le Quotidien

(SAINT-FÉLICIEN) La piste d'atterrissage de l'aéroport de Saint-Méthode devrait être refaite en 2015, même sans subvention des gouvernements. L'excellente année de la bleuetière va permettre d'avoir l'argent nécessaire pour payer les travaux.

C'est ce qu'a avancé le président de la régie intermunicipale de Dolbeau-Mistassini-Normandin-Saint-Félicien, Mario Fortin. « Il y a de très grosses chances que les travaux débutent en septembre 2015 même si on n'a pas de subventions des gouvernements. Nous devons réaliser cet investissement pour le développement de l'aéroport et assurer l'atterrissage de l'avion-ambulance », a-t-il indiqué.

Le président ne désespère pas d'obtenir des subventions des deux paliers de gouvernement pour payer les travaux qui vont dépasser les 2 M$, mais ne se fait pas trop d'Illusion. « Nous avons effectué des démarches, mais ce qu'on nous dit, c'est qu'il faudrait avoir un transporteur pour être admissible. Pour nous, ce n'est pas la priorité d'attirer un transporteur. Notre développement se fait sur d'autres aspects. Nous continuons à chercher du financement. Nous allons probablement aller de l'avant même sans aide financière », a-t-il informé.

Mario Fortin pense que la seule possibilité d'attirer une compagnie aérienne serait que le projet d'aluminerie se concrétise. « Évidemment, avoir une piste neuve sera un atout supplémentaire pour favoriser la venue d'une aluminerie », a-t-il affirmé.

1 million $ de revenus

L'aéroport de Saint-Méthode compte sur une bleuetière pour assurer une partie de ses revenus. La dernière saison de récolte a affiché un record de 1,7 million de livres, ce qui devrait générer des revenus de près de 1 M$. « C'est une source importante de revenus qu'il ne faut pas négliger. Nous voulons d'ailleurs travailler pour développer davantage notre bleuetière en parallèle avec les autres domaines », a mentionné le président Fortin.

La régie dispose donc de la marge de manoeuvre pour payer la réfection de la piste.

Par ailleurs, la régie vient de recevoir le rapport du consultant qui a fait une analyse du potentiel de développement. « Il y a des belles pistes de développement que nous dévoilerons plus tard cette année. C'est très porteur. C'est certain que nous allons continuer d'améliorer la gestion des infrastructures », a-t-il indiqué.

Déjà, en 2014, la régie a accueilli de nouvelles entreprises, dont Hovercam média, spécialisé dans les drones, et Construction de l'avenir a construit un hangar pour ses besoins de déplacement dans le Nord québécois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer