Trois femmes accouchent presque en même temps

Thomas Tremblay arrive à point

Myriam Munger, 23 ans, et David Tremblay, 35... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Myriam Munger, 23 ans, et David Tremblay, 35 ans, sont les heureux parents du premier bébé de 2015 dans la région. Le petit Thomas a vu le jour à 00h31, le 1er janvier.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Julien Renaud
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Le premier petit trésor régional de 2015 se nomme Thomas Tremblay. Le poupon, de sept livres, huit onces et 51 centimètres, a vu le jour à 00h31, le 1er janvier, au terme d'une lutte effrénée avec deux adversaires régionaux. De surcroît, il a conclu ce marathon de neuf mois au deuxième rang provincial.

Myriam Munger, 23 ans, a donné la vie dans les premières minutes de 2015, soutenue par son conjoint David Tremblay, âgé pour sa part 35 ans. «C'est un gros événement au premier jour de l'année. On n'a pas fêté avec la famille... mais avec notre famille», a témoigné la nouvelle maman avec émotion, à la faveur d'une entrevue accordée au Quotidien.

Patient, le petit Thomas a attendu le 1er janvier pour se montrer le bout du nez. Son arrivée était initialement prévue pour le 29 décembre. «Le choix du nom est une question de goût. On trouvait ça beau Thomas Tremblay, deux ''t''", explique Myriam Munger.

Dans ce triomphe, la maman de Thomas a travaillé fort. De 4h à 18h, elle a commencé le boulot de la maison. À 18h, elle a été transportée à l'hôpital de Chicoutimi, où elle subissait une première évaluation. 23h45: c'est l'heure de l'épidural. Minuit: premières poussées. 00h31: le tour est joué!

«Ça s'est super bien passé, et le petit va super bien. On a un petit gars en bonne santé", se félicite la maman, au téléphone en direct de l'hôpital.

Myriam Munger l'avoue: mettre au monde le premier bébé de l'année dans la région revêt un caractère particulier. «On était bien contents! C'était spécial! On était trois femmes sur le point d'accoucher, et les infirmières nous tenaient au courant. On se battait. J'étais la première rentrée, alors elles voulaient que ce soit moi! La première a accouché avant minuit; l'autre, à 00h45», raconte-t-elle, avec un dynamisme étonnant, au lendemain de la naissance de son premier enfant.

«Thomas est aussi le deuxième bébé au Québec. Il a un bébé qui est né à minuit et 18 secondes à Montréal!», souligne-t-elle, amusée.

Thomas pesait sept livres et huit onces, et mesurait 51 centimètres à ses premières mensurations. «Il est beau, a les yeux grand ouverts. Il a les cheveux longs aussi. Pour l'instant, ce n'est vraiment pas un bébé difficile. Il ne pleure pas», décrit la nouvelle maman, qui habite dans l'arrondissement de Jonquière avec son conjoint.

La question qui tue: ressemble-t-il davantage à maman ou à papa? «Plus à son papa, à ce qui paraît», répond Myriam Munger, du tac au tac.

En raison des éclosions d'influenza, les visites étaient interdites à l'hôpital de Chicoutimi, si bien que le couple s'attendait à plusieurs visites en fin de journée, après la sortie du centre hospitalier de la mère et du petit Thomas. «C'est sûr que c'est plate, mais ça nous a permis de nous reposer un peu», a commenté la jeune maman.

Julien.renaud@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer