Un instant de magie pour Charles-Olivier grâce à Rêves d'enfants

Le voyage d'une vie à Disney

Josée Gagnon et Bruno Perron étaient heureux de... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Josée Gagnon et Bruno Perron étaient heureux de pouvoir accompagner leur fils Charles-Olivier en Floride. La grande soeur, Isabelle, et le grand frère, François, étaient également du voyage.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

(Chicoutimi) Charles-Olivier Perron a sept ans et se passionne pour le Canadien de Montréal et les superhéros. Le craquant bambin originaire de Chicoutimi a été servi à souhait, pendant la période des Fêtes, alors qu'il a pu serrer la pince de Spider-Man et rencontrer Capitaine America en chair et en os à Disney, grâce à la Fondation Rêves d'enfants.

Charles-Olivier est atteint de mucopolysaccharidose de type 6, une maladie génétique rare affectant un enfant sur 1 million. Il aura fallu presque trois ans de tests et d'examens de toutes sortes avant que ses parents obtiennent un diagnostic pour leur fils. Outre une journée hebdomadaire de traitements à l'hôpital de Chicoutimi, le garçonnet mène une vie relativement normale. Entre deux cours de natation et quelques coups de pédales sur son vélo, il rêve d'enfiler les patins et de manier le bâton et la rondelle.

Voyage

La petite famille était tout sourire, mardi matin, lors du passage de l'équipe du Quotidien à la résidence familiale. Les parents de Charles-Olivier, Bruno Perron et Josée Gagnon, sa grande soeur, Isabelle, et son grand frère, François, ont accepté d'effectuer un retour sur ce qu'ils considèrent comme le périple d'une vie.

La famille Gagnon-Perron a appris l'été dernier qu'elle s'envolerait pour la Floride le 19 décembre. Des professionnels de la santé qui côtoient régulièrement Charles-Olivier avaient préparé le terrain pour sa candidature auprès de la Fondation Rêves d'enfants. L'objectif de l'organisme est de permettre aux jeunes atteints d'une maladie ayant impact sur leur espérance de vie de prendre part à une expérience inoubliable.

Comme l'explique Josée Gagnon, la fébrilité était dans l'air à l'aube du départ de Charles-Olivier et de ses proches pour la Floride. Le petit bonhomme a reçu le traitement royal à bord de l'appareil d'Air Transat qui a transporté les cinq membres de la famille de l'aéroport de Québec vers les États-Unis. La magie a continué d'opérer pendant toute la semaine, alors que les vacanciers ont visité les parcs de Disney et les studios Universal. Ils se sont également rendus à Give Kids The World, un village consacré au pendant américain de la Fondation Rêves d'enfants.

«C'était la première fois que Charles-Olivier prenait l'avion. À Disney, tout le monde accorde une attention particulière aux enfants qui portent le macaron de la Fondation. Les personnages arrêtaient tous pour parler à Charles-Olivier et pour lui serrer la main. Ç'a été un émerveillement pour toute la famille. Pour une fois, la différence de notre fils lui a apporté quelque chose de très positif», relate la maman, manifestement comblée d'avoir pu prendre part à ce voyage unique. Le papa, Bruno, partageait le même ravissement. Il a pu voir les étoiles briller dans les yeux de Charles-Olivier, tout en profitant de la présence de ses deux grands, Isabelle, 23 ans, et François, 14 ans.

«Que tout le monde de la famille puisse être réuni était formidable. Ce qui a rendu la chose encore plus magique, c'est de constater à quel point tout a été organisé pour nous. On a pu profiter de tout sans faire la file. Nous avons reçu le traitement VIP et les portes se sont ouvertes pour nous», dit-il. Le couple est reconnaissant envers Rêves d'enfants et ses bénévoles, qui font des pieds et des mains pour la cause, souvent dans l'ombre.

2015

L'année qui s'achève s'est avérée riche en honneurs pour Charles-Olivier Perron, nommé enfant de 2014 au Saguenay par Opération Enfant Soleil. Il a fait la manchette à plusieurs reprises et a reçu une panoplie de présents. Inévitablement, 2015 s'annonce plus calme pour ce jeune admirateur de Max Pacioretty et de Carey Price. À moins, bien sûr, que l'inscription au fan-club du CH offerte par sa grande soeur à Noël ne lui réserve quelques visites surprises au Centre Bell. Une histoire à suivre...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer