Perte de deux certifications

Résolu laisse tomber ses démarches

Richard Garneau pense que le problème actuel est... (Michel Tremblay, Archives Le Quotidien)

Agrandir

Richard Garneau pense que le problème actuel est lié à la planification des coupes qui est la responsabilité du gouvernement du Québec.

Michel Tremblay, Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

(SAINT-FÉLICIEN) Produits forestiers Résolu abdique et ne veut pas poursuivre les démarches pour tenter de recouvrer les deux certifications Forest Stewardship Council (FSC) perdues dans la région. Une décision qui pourrait être lourde de conséquences pour les usines de la région qui vont se retrouver fragilisées.

Résolu accuse à mot couvert l'inaction du gouvernement. Des déclarations faites dans Le Quotidien mentionnant qu'à court terme il ne serait pas possible de régler le litige opposant le gouvernement à la Première Nation crie et celui de la problématique du plan d'aménagement de l'habitat du caribou ont poussé la multinationale à prendre cette décision.

«Il est désormais impossible pour la Société de recouvrer les deux certificats au Lac-Saint-Jean dans les délais prescrits sans impact socio-économique important. L'un, échu le 3 décembre, et l'autre, présentement suspendu, sera révoqué à compter du 1er janvier 2015», mentionne-t-on dans un communiqué publié hier soir.

La compagnie affirme que deux de ces non-conformités sont de la responsabilité du gouvernement. «Un conflit territorial complexe entre la Première Nation crie et le gouvernement du Québec a contribué à la décision des auditeurs de suspendre un des deux certificats FSC bien que Résolu n'ait aucun pouvoir de régler ce litige, et qu'il s'agisse, en fait, d'une responsabilité du gouvernement du Québec», explique-t-on.

Pour le second motif concernant la protection du caribou forestier, la compagnie ne comprend pas qu'elle a perdu ce certificat alors que d'autres compagnies opérant sur un territoire avoisinant n'ont pas été sanctionnées. «Le plan actuel d'aménagement de l'habitat du caribou de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, préparé et mis en place par le gouvernement du Québec, a été jugé inacceptable par les auditeurs du FSC. Cependant, d'autres détenteurs de certificats FSC, émis pour des territoires avoisinants au Lac-Saint-Jean ont obtenu, quant à eux, un renouvellement de leurs certificats, bien qu'ils aient soumis essentiellement le même plan d'aménagement de l'habitat du caribou que celui qui a été jugé inacceptable lors de l'audit de renouvellement des certificats FSC de Résolu», soulève-t-on.

Résolu tient à souligner qu'elle est une des compagnies qui détient le plus de certificats d'aménagement forestier durable de la norme FSC au Canada et a récemment renouvelé avec ses certificats FSC dans les régions de la Mauricie et la Côte-Nord.

«Les suspensions particulières de certificats au Lac-Saint-Jean n'ont rien à voir avec l'adhésion de Résolu aux pratiques d'aménagement forestier de pointe ni avec son respect des lois ou de la réglementation. Ce sont, en fait, les mêmes principes et pratiques d'aménagement forestier durable qu'appliquent d'autres détenteurs actuels de certificats FSC dans l'est du Canada, de dire Richard Garneau, président et chef de la direction, d'autant plus que le renouvellement de notre certificat FSC de la Côte-Nord a été accordé en fonction du plan d'aménagement de l'habitat du caribou, préparé et mis en place par le gouvernement du Québec.»o

Lpotvin@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer