Traçabilité des véhicules

Robi Guha, président de TLM, Bruno Bouchard, professeur... ((Photo Michel Tremblay))

Agrandir

Robi Guha, président de TLM, Bruno Bouchard, professeur agrégé de l'UQAC et directeur du Laboratoire d'intelligence ambiante pour la reconnaissance d'activités, et Sébastien Gaboury, professeur de l'UQAC, estiment que leur partenariat ouvrira la porte de nouvelles applications de la technologie RFDI.

(Photo Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Renaud
Le Quotidien

(Chicoutimi) L'union fait la force. C'est avec cet adage en tête que l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), l'entreprise chicoutiemme TLM et la compagnie québécoise TAG Tracking s'associent pour un projet d'innovation concernant la technologie d'identification par radiofréquence (RFDI). Une initiative qui pourrait générer une importante réduction du coût des primes d'assurance des Canadiens.

Ce partenariat à forte saveur régionale, évalué à un quart de millions de dollars, s'échelonnera sur les deux prochaines années. De plus, il représente un gagne-pain pour quatre étudiants gradués, trois professeurs de l'UQAC et d'autres étudiants qui agiront à titre d'assistants de recherche.

« Ce qui fait notre fierté, c'est qu'on s'associe à des chercheurs régionaux. Leurs compétences en radiofréquence et en algorithme sont importantes. C'est un partenariat université-entreprise local et 100 % québécois qui génère des investissements et du travail. L'innovation est synonyme de croissance pour nos organisations », a souligné Robi Guha, président de TLM, une entreprise spécialisée dans la conception de solutions informatiques, mobiles et Internet.

Son partenaire de l'UQAC, Benoit Bouchard, qui assurera la direction scientifique du projet, abondait dans le même sens. « La technologie et l'économie du savoir, ce sont de nouveaux secteurs d'activités pour la région, des modèles d'avenir. On a ici un projet gagnant. L'expertise de l'UQAC peut servir aux entreprises régionales », a-t-il fait valoir, lors d'un entretien conjoint.

Applications

Cette collaboration a notamment pour mission de développer et améliorer la technologie brevetée du système de traçabilité des véhicules en temps réel de TAG Tracking, dans l'optique de faire bénéficier les Canadiens d'une réduction du coût des primes d'assurances. Ainsi, les situations anormales pourront être détectées et anticipées, et ce, à longue distance (voir encadré).

Aussi, l'innovation technologique de la RFDI va permettre à TLM d'offrir des outils d'intelligence des affaires aux entreprises, notamment dans le secteur événementiel. Elle permet, entre autres, d'évaluer les mouvements de foule, la disposition des équipes de sécurité et les situations anormales.

En ce sens, la RFI peut s'avérer un précieux outil d'aide aux décisions pour les entreprises puisqu'elle agit à longue distance, contrairement aux données cellulaires, soumises à des limites spatiales contraignantes. De plus, elle tend vers une plus grande précision de l'intelligence artificielle, en plus d'arriver à prévoir des comportements.

« Il y a beaucoup de potentiel, d'applicabilités qui vont suivre. Ça ouvre de nombreuses possibilités », conclut Sébastien Gaboury, l'un des professeurs de l'UQAC impliqués dans le projet, avec Abdenour Bouzouane et M. Bouchard.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) contribue au projet de TLM, dont un produit phare est le système Réservatech.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer