Les taxes augmenteront de 1,9 % à Saguenay

Un budget adopté dans le tumulte

Selon le maire de Saguenay, Jean Tremblay, le... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Selon le maire de Saguenay, Jean Tremblay, le budget 2015 n'a pas été facile à boucler, expliquant que le déficit de la caisse de retraite des employés municipaux de 140 millions $ et la diminution des transferts du gouvernement du Québec de 6,9 millions $ ont compliqué la tâche.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

(Chicoutimi) Les citoyens de Saguenay verront leur compte de taxes augmenter de 1,9 %, au cours de la prochaine année. Les élus de Saguenay ont adopté un budget de 305 millions de dollars pour 2015, lors d'une séance houleuse du conseil municipal tenue hier midi.

Ainsi, pour une résidence moyenne évaluée à 191 337 $, la facture augmentera de 86 $. Une hausse du coût des services d'eau, d'aqueduc et d'égout est également à prévoir. En moyenne, les citoyens payeront 44 $ de plus par année. Cependant, les propriétaires des secteurs de Laterrière et de Lac-Kénogami subiront une augmentation supplémentaire de 5 %, en raison de l'harmonisation avec les autres secteurs de la ville à la suite de la fusion.

Selon le maire de Saguenay, Jean Tremblay, le budget 2015 n'a pas été facile à boucler, expliquant que le déficit de la caisse de retraite des employés municipaux de 140 millions $ et la diminution des transferts du gouvernement du Québec de 6,9 millions $ ont compliqué la tâche. « Ç'a été de l'ouvrage », a indiqué le premier magistrat.

Si la plupart des conseillers municipaux ont voté en faveur du budget, trois d'entre eux ont préféré voter contre. En effet, Julie Dufour, Josée Néron et Christine Boivin n'ont pas apprécié que le budget ait été déposé séance tenante.

« Vous trouvez ça normal que les conseillers n'aient pas pu consulter le budget avant son adoption? », s'est questionnée la conseillère de Shipshaw, Julie Dufour.

« Oui, c'est comme ça dans les autres villes aussi », a répondu le maire Tremblay.

« Eh bien, vous bafouez les droits des citoyens, puisque les conseillers n'ont même pas pu prendre connaissance du budget avant de voter. À moins que les autres conseillers aient tenu une réunion secrète sans que je sois invitée, comme d'habitude », a affirmé Julie Dufour, mécontente.

« Vous êtes en train de me dire que personne ne veut vous voir aux réunions? », a lancé le maire.

La conseillère de Lac-Kénogami, Christine Boivin, est alors intervenue, affirmant que des réunions étaient organisées à Jonquière sans que tous les conseillers soient invités.

« Je ne gère pas les arrondissements », s'est contenté de répondre le premier magistrat, qui a dû à plusieurs reprises ramener à l'ordre l'assistance, car plusieurs citoyens applaudissaient après les interventions de Julie Dufour, Josée Néron et Christine Boivin.

« Dans la salle, vous n'avez pas à applaudir. Je sais que l'ERD vous a tous appelés et c'est pour ça que c'est "paqueté" de même dans la salle. Mais là, c'est ingérable, c'est polisson », a affirmé le premier citoyen.

Nouveau conseil

Dès janvier 2015, le conseiller Simon-Olivier Côté lancera le conseil de district #11. Ce conseil aura comme mission de mettre en place une démarche de démocratie participative. Depuis déjà quelques mois, un comité de travail composé de citoyens, d'organismes et de commerces a réfléchi et mis en place le fonctionnement de ce conseil. Composé de 24 personnes, il aura le mandat d'alimenter le conseiller municipal des intérêts et des enjeux du district ainsi que de gérer un budget participatif totalisant 50 000 $ venant des budgets discrétionnaires du conseiller.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer