Hausse de taxes à Alma

En adoptant cette façon de faire, Marc Asselin... ((Archives))

Agrandir

En adoptant cette façon de faire, Marc Asselin et ses acolytes ont fait une rupture avec le passé. Alma a maintes fois été citée en exemple pour sa transparence, à une époque où les demandes d'accès à l'information s'accumulent à Saguenay.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

(ALMA) Les Almatois verront leur compte de taxes augmenter de 1,47 % en 2015. Pour une résidence d'environ 175 000 $, cela représente une hausse de moins de 30 $.

Le budget de la ville, adopté hier soir par les élus, grimpe de 3 %, dépassant maintenant les 62 millions $.

L'augmentation du compte de taxes était inévitable, selon le maire. La croissance générale du coût de la vie, la consolidation de la structure municipale et l'intégration au budget régulier de sommes réservées au développement économique justifient cette décision. Mais la diminution des transferts gouvernementaux a également fait partie des raisons évoquées par Marc Asselin.

Le ministre Pierre Moreau, rappelons-le, a menacé les municipalités de réduire davantage les transferts si elles attribuaient une hausse de taxe aux compressions du gouvernement.

«Le quart de cette augmentation est peut-être dû à la diminution des transferts. Je ne le nie pas. On a réussi à faire des économies. Les gens ont travaillé pour trouver des fonds de tiroirs pour réduire les dépenses. On en a trouvé, mais peut-être pas suffisamment ", a laissé tomber le maire d'Alma, dans une entrevue accordée en marge de la séance extraordinaire.

«Mais je suis en désaccord avec ses menaces. Je suis convaincu qu'il a fait une erreur et à un moment donné on saura le corriger. Mais la guerre ce n'est pas mieux. Prenons le temps des Fêtes pour réfléchir et on va se rasseoir avec le gouvernement. On n'a pas le choix, c'est notre boss ", a poursuivi M. Asselin, rappelant que, contrairement aux gouvernements, les villes ne peuvent présenter de budgets déficitaires.

Un des plus bas

Le compte de taxe à Alma est l'un des plus bas dans la région et même au Québec, a également pointé M. Asselin, qui utilise la même formule que le maire Jean Tremblay pour vanter la situation financière de sa ville.

«Malgré cette légère augmentation du compte de taxes rendue nécessaire, notre situation demeure toujours parmi les plus enviables au Québec et respecte la capacité de payer des contribuables ", a souligné le maire.

Se basant sur les données 2014 du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, le maire a comparé le compte de taxes d'Alma avec celui de plusieurs autres villes, dont Sainte-Julie, Sept-Îles et Val-d'Or. Des municipalités dont la facture moyenne dépassait les 2300 $ en 2014. À Alma, le compte de taxes moyen était de 1951 $. " La moyenne régionale du compte de taxes est de 2153 $. Et nous, avec les décisions prises cette année par le conseil municipal, nous maintenons encore une fois le compte de taxes moyen sous la barre des 2000 $ ", a tenu à souligner M. Asselin.

Les contribuables payeront 0,84 $ par tranche de 100 dollars d'évaluation pour leur résidence. Quant à la taxe foncière commerciale, elle passe de 1,87 $ à 1,91 $. Pour le secteur industriel, le taux de la taxe grimpe de quelques cennes pour s'établir à 2,25 $

Pour les services, les tarifs pour l'aqueduc, l'égout, les matières résiduelles et la vidange des boues de fosses septiques demeurent les mêmes qu'en 2014. La ville mijote également plusieurs projets d'infrastructures. Le budget de la ville a d'ailleurs grimpé de 2 millions $, par rapport à l'an dernier.

«J'ai ajusté le budget à notre modernité. On ne suivait plus. Ça faisait quelque temps que ça ne marchait plus. Le prix du béton a doublé, mais le montant alloué au béton est resté gelé. Qu'est ce que ça fait? On recule dans les trottoirs. Il fallait donc se mettre à jour ", a donné en exemple le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer