Condos Saint-Georges

L'église Saint-Georges convertie en 15 condos

À la suite d'une seconde tentative de vente,... ((Archives))

Agrandir

À la suite d'une seconde tentative de vente, l'ex-église Saint-Georges, de Jonquière, sera convertie en une quinzaine unités de condominiums locatifs par Les entreprises Réal Bouchard, de Saint-Bruno.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Chicoutimi) À la suite d'une seconde tentative de vente, l'ex-église Saint-Georges, de Jonquière, sera convertie en une quinzaine unités de condominiums locatifs par Les entreprises Réal Bouchard, de Saint-Bruno.

Jeudi, l'assemblée de fabrique de la paroise Saint-Dominique a procédé à la signature de la vente de l'immeuble, situé à la jonction du boulevard Harvey et de la rue Saint-Jean-Baptiste, pour la somme de 160 000 $.

Pierre forest, marguillier de la paroisse responsable du dossier, s'est dit très satisfait de la conclusion de la vente trois mois seulement après avoir placé une affiche. «Il s'agit de la seconde mise en vente puisque en 2012, nous avions trouvé un acheteur qui ne s'était pas avéré sérieux. Nous l'avons remis en vente et le 20 septembre, nous avons signé une promesse d'achat», explique M. Forest.

Tout en soulignant la collaboration obtenue des autorités diocésaines, M. Forest a mentionné que les 160 000 $ reçus seront redistribués à la fabrique pour la réorganisation des services pastoraux.

Du côté de l'acquéreur, David Bouchard, administrateur des Entreprises Réal Bouchard, ce dernier s'est montré très satisfait d'avoir pu mettre la main sur le bâtiment d'autant plus que l'ex-église construite en 1956 sur du roc solide selon un style et des méthodes classiques est en très bon état. Il prévoit investir 1,5 M$ pour convertir l'ex-église en immeuble à condos. «Notre intention est d'y aménager 15 unités de condos variant de 1200 à 1500 pieds carrés comportant de 3,5 et 4,5 pièces avec une mezzanine et des plafonds qui pourront atteindre 20 pieds de hauteur. La fesnestration sera refaite, mais nous allons laisser en place les vitraux en façade. Il y aura ajout de galeries du côté gauche, mais il y aura très peu de changements à l'extérieur», affirme-t-il.

M. Bouchard ne prévoit pas de mauvaises surprises pour la conversion du bâtiment puisqu'il soutient avoir fait pré-approuver ses plans et devis par les services municipaux avant la transaction signée hier.

Interrogé sur le fait que chaque condo exigera seulement 100 000 $ d'investissements en moyenne, l'architecte au dossier, Germain Laberge, explique que toute l'enveloppe extérieure de l'église est conservée de sorte que les travailleurs de la construction, bien installés à la chaleur, n'auront qu'à procéder à l'aménagement des cloisons intérieures à compter du moins de janvier.«C'est la moitié du prix d'un condo ordinaire. C'est une belle qualité de bâtisse et ça a été très bien construit».

Même si ça ne fait pas partie du projet actuel des Condos Saint-Georges, M. Laberge verrait très bien la tour du clocher, tout juste à côté, devenir une unité habitable sur ses quatre étages de 24 pieds par 24 pieds avec une terrasse extérieure aménagée au sommet en lieu et place des cloches déjà vendues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer