Technologie AP-60

Au-delà des attentes

Depuis un an, Rio Tinto Alcan est en... ((Photo Michel Tremblay))

Agrandir

Depuis un an, Rio Tinto Alcan est en train de démontrer avec son usine-pilote AP-60 qu'elle a établi de nouveaux standards dans la production d'aluminium et elle entend le faire savoir au monde entier.

(Photo Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Jonquière) Depuis un an, Rio Tinto Alcan est en train de démontrer avec son usine-pilote AP-60 qu'elle a établi de nouveaux standards dans la production d'aluminium et elle entend le faire savoir au monde entier.

Hier, Étienne Jacques, chef des opérations Métal primaire, Amérique du Nord, et Claude Vanvoren, vice-président Technologie et Recherche et Développement, ont convié les médias et des invités spéciaux à sa nouvelle usine du Complexe Jonquière, question de souligner le premier anniversaire de l'entrée en production des installations d'une capacité de 60 000 tonnes qui ont nécessité des investissements de 1,3 G$. Pas question toutefois d'approcher ni de photographier les 38 cuves installées puisque les invités ont été limités à la visite du hall d'entrée, secrets industriels obligent.

L'événement a eu lieu au lendemain d'une présentation faite de la technologie AP-60 lors d'un salon tenu à Dubaï, au Moyen-Orient. «Nous avons pour la première fois présenté les résultats de la technologie du Complexe Jonquière, un projet auquel ont participé 200 entreprises et dont 50 % des contrats sont allés à des entreprises régionales», a expliqué M. Jacques.

Le dirigeant a mentionné que la technologie AP-60 a livré des résultats au-delà des attentes, soit environ 10 % de ce qui avait été prévu en terme de stabilité et de performance. L'architecture optimisée comme les barres omnibus, les caissons de cuves et la superstructure permettent d'atteindre un taux d'efficacité de 95,9 %.

M. Jacques a rappelé qu'il faut parfois des années de recherche pour accroître de seulement 1 % la production de métal gris. Les centres de recherche de Mauriennes en France et d'Arvida ont largement contribué au succès obtenu, mentionne M Jacques. «Nous avons fait un pas important avec AP-60 puisque les 38 cuves produisent l'équivalent des 275 cuves de l'usine Arvida. Chaque cuve produit 4,4 tonnes d'aluminium par jour. Cette technologie se démarque par la faible consommation d'énergie qui se situe à 13,09 kilowatts par kilo de métal produit au plan environnemental. L'aventure ne fait que commencer», a expliqué M. Vanvoren en vidéo-conférence depuis la France.

Interrogé afin de savoir si un jour, la nouvelle plate-forme de production pourrait opérer avec un ampérage de 700 kA, M. Vanvoren ne l'a pas exclu, mais a laissé entendre qu'il y a encore énormément de travail à accomplir avant d'en arriver là.

Quant à l'idée de promouvoir au plan international la technologie AP-60, M. Jacques a indiqué que la nouvelle technologie AP-60 de même que l'énergie hydro-électrique utilisée contribuent à différencier l'aluminium du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce qui contribue à hausser la crédibilité de l'entreprise auprès des compétiteurs. En ce qui a trait à la vente de la technologie AP-60 auprès des compétiteurs, M. Jacques mentionne qu'il s'agit d'un choix stratégique de l'entreprise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer