Québec a déjà contacté Best Buy

Le cabinet du ministre de la Forêt Laurent... (Archives)

Agrandir

Le cabinet du ministre de la Forêt Laurent Lessard a déjà établi un contact avec le géant du commerce au détail Best Buy pour démontrer à ses dirigeants que le régime forestier québécois « est le plus certifié au monde ».

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Le cabinet du ministre de la Forêt Laurent Lessard a déjà établi un contact avec le géant du commerce au détail Best Buy pour démontrer à ses dirigeants que le régime forestier québécois « est le plus certifié au monde ».

L'attaché de presse du ministre Lessard, Pierre-Olivier Lussier, a assuré Le Quotidien que le gouvernement prenait très au sérieux cet événement qui fragilise sérieusement la papeterie Kénogami de Résolu. Québec traitera de façon spécifique l'affaire Best Buy, au cours des prochains jours, tout en poursuivant une démarche à plus long terme qui a été entreprise il y a quelques mois par le sous-ministre Richard Savard.

« Le sous-ministre a fait des voyages en Europe et aux États-Unis afin d'expliquer aux grands clients des produits forestiers du Québec le régime forestier. Nous avons en ce moment le régime le plus certifié au monde et nous avons l'intention de le dire et de l'expliquer. On sait déjà que certains clients qui avaient l'intention de mettre un terme à des contrats ont chargé d'avis après ces rencontres », reprend Pierre-Olivier Lussier.

L'attaché de presse répondait évidemment aux critiques à l'endroit du gouvernement du Québec à l'effet qu'il n'y avait pas assez de fermeté de la part de l'État pour contrer la grande campagne de Greenpeace. Le gouvernement n'a pas l'intention d'engager la bataille avec la multinationale de l'environnement et a préféré la stratégie qui consiste à dépêcher le sous-ministre en personne pour expliquer le contenu du régime forestier, lequel est basé sur le renouvellement de la ressource sans puiser dans le capital, en tenant compte des principes de développement durable.

L'attaché de presse a été discret en ce qui concerne le dossier spécifique de Best Buy et le contenu d'une éventuelle rencontre. Québec va en principe faire valoir les pratiques forestières prescrites dans le régime et la possibilité de résoudre les litiges reliés aux certificats FSC.

Québec a reconnu dans sa loi trois organismes de certification incluant CSA et FSI. Le gouvernement entend poursuivre son offensive pour établir la crédibilité de son régime forestier. Cette démarche devait être initiée avec l'adoption du régime, mais a tardé à être mise en place.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer