Best Buy exigera la norme FSC

Pour «se distancer de Résolu»

Le géant du commerce au détail Best Buy mettra un terme à son lien d'affaires... ((Archives))

Agrandir

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Chicoutimi) Le géant du commerce au détail Best Buy mettra un terme à son lien d'affaires avec Résolu sous prétexte que le papier produit par l'entreprise québécoise n'est pas étiqueté du sceau de la norme FSC.

Le Quotidien a tenté d'obtenir les commentaires de l'entreprise, hier. Le service des relations publiques avait visiblement prévu le coup puisqu'une réponse rédigée dans un français parfait à été retournée par courriel très rapidement. Cette réponse ne laisse aucune place à l'interprétation et le contrat de fabrication de papier à l'usine Kénogami a de très fortes chances d'être annulé.

«Best Buy évalue actuellement de nouveaux fournisseurs de papier potentiels autres que notre fournisseur principal actuel, Produits forestiers Résolu, de qui nous voulons nous distancer afin de nous procurer du papier certifié par le Forest Stewardship Council (FSC). L'objectif est de faire affaire avec des entreprises qui soutiennent le développement durable en foresterie, notamment dans la forêt boréale canadienne. Les entreprises ayant obtenu une certification du FSC seront nettement favorisées», écrit dans un premier temps Jeff Shelman, directeur des communications externes de la société.

«Dans le cadre de son engagement continu envers le développement durable, ajoute le porte-parole de la société, Best Buy rehaussera sa politique d'approvisionnement en papier afin de s'assurer que les fournisseurs répondent aux normes de gestion des ressources naturelles et réduisent le résultat de leurs activités sur l'environnement et la société. Cela peut inclure l'attention spéciale portée aux espèces menacées et aux droits de la personne. Best Buy a aussi l'intention de mettre en place des cibles tournées vers l'avenir pour augmenter l'utilisation de fibres renouvelables. Tout au long de ce processus, que nous devrions compléter d'ici le printemps 2015, Best Buy nouera le dialogue avec divers intervenants afin de répondre de façon satisfaisante aux attentes en matière d'environnement, en fonction de ses objectifs commerciaux.»

Malgré quelques tentatives, le directeur des communications a clairement indiqué au Quotidien qu'il n'y aurait aucun autre commentaire que ceux formulés dans ce message corporatif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer