Nouveau développement commercial

Un second souffle sur René-Lévesque

Le développement commercial dans le secteur du boulevard René-Lévesque pourrait... (Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(JONQUIÈRE) Le développement commercial dans le secteur du boulevard René-Lévesque pourrait prendre son second souffle, dix ans après la fermeture du magasin Walmart, avec l'ouverture prochaine de deux nouvelles artères commerciales qui donneront accès à environ un million de pieds carrés de terrain.

Depuis deux ans, le promoteur Bousix inc., une société de portefeuille familiale dans laquelle sont actionnaires Laural inc., L.G. Quatre inc. et 2153-9291 Québec inc., à qui appartenait les quincailleries Potvin et Bouchard, (cédées à BMR) travaillent à mettre en valeur les terrains qui lui appartiennent encore à l'intérieur du périmètre compris entre la route 170, le boulevard René-Lévesque et l'autoroute 70.

Au cours des derniers jours, Bousix a obtenu l'autorisation pour procéder à l'ouverture de la rue Adélard-Bouchard du côté est de René-Lévesque, face au Canadian Tire. " Idéalement, notre intention est de procéder à l'ouverture de la rue pour l'aménagement de nouveaux commerces en bordure de René-Lévesque comme des restaurants, boutiques, centres commerciaux. En entrant dans la partie arrière des terrains, ce serait davantage réservé pour de la construction institutionnelle, explique Roma Fortin, président de Bousix. Six terrains seront disponibles sur cette artère où on retrouvera un carrefour giratoire.

Ce dernier a mentionné que l'entreprise est sur le point de finaliser des cadastres pour la vente de terrains dont la superficie peut varier de 50 000 à 120 000 pieds carrés. Un espace de 200 000 pieds carrés sera réservé pour accueillir un investisseur majeur.

La seconde artère, la rue Alfred-Lamontagne, du nom du célèbre architecte qui a oeuvré pour la construction de 200 immeubles dans la région, sera aménagée derrière l'immeuble de firme d'ingénierie BPR. Les deux nouvelles artères commerciales devraient prendre forme au printemps 2015.

Interrogé sur l'intérêt d'éventuelles chaînes de magasins à venir s'installer dans le secteur, M. Fortin reconnaît que ça ne se bouscule pas aux portes, mais que chaque année des personnes sollicitent des informations sur le secteur.

M. Fortin affirme que Bousix travaille depuis janvier 2013 pour la mise en valeur de ce secteur commercial. Jusqu'à maintenant, près d'un demi-million de dollars ont été investis en études techniques, d'ingénierie, tests de sols, etc. Selon lui, le travail est complexe et fastidieux puisque des demandes constantes provenant du ministère de l'Environnement doivent être rencontrées.

Il a indiqué que la fermeture du Walmart, il y a dix ans, a retardé beaucoup le développement de ce secteur commercial. En avril dernier, le conseiller Réjean Hudon déplorait que les propriétaires de terrains donnant sur René-Lévesque aient décidé d'abandonner leurs projets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer