Saison de motoneige sur les monts Valin

C'est parti!

Les motoneigistes étaient heureux d'amorcer la saison, hier,... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Les motoneigistes étaient heureux d'amorcer la saison, hier, sur les monts Valin.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

(SAINT-DAVID-DE-FALARDEAU) C'est parti! La saison de motoneige a pris son envol, hier, sur les monts Valin. Sourire aux lèvres, des motoneigistes de partout au Québec ont afflué sur le site du Valinouët afin de parcourir des kilomètres de sentiers avec leur engin pour la première fois cette année. Une journée de bonheur marquée par la température clémente et la neige abondante.

Des arbres saupoudrés de neige, des flocons qui tombent doucement, une belle neige blanche et abondante, un temps doux. C'est dans un décor enchanteur que les premiers motoneigistes ont envahi les sentiers dès 7h hier matin.

L'an dernier, les pistes avaient pu être ouvertes le 29 novembre, soit une semaine plus tôt. Les motoneigistes étaient donc impatients de faire vrombir le moteur de leur engin pour la première fois de la saison.

Annick Côté, directrice de la sécurité, s'assurait du bon déroulement des activités. La bénévole du Club Caribou-Conscrits était ravie de lire le bonheur sur le visage des gens. «Les conditions sont belles, les sentiers sont bien surfacés, les gens avaient hâte que la saison commence. Ils sont de bonne humeur», a souligné celle qui saluait chacun des motoneigistes à l'entrée des sentiers.

Une équipe de sept patrouilleurs du club était sur place pour s'assurer que tout se passe bien pour les quelque 1000 motoneigistes attendus en journée.

Touristes

Comme la neige est plus abondante qu'ailleurs au Québec, les motoneigistes sont venus de partout en province pour profiter des quelque 300 kilomètres de sentiers accessibles. Québec, Montréal, Laurentides, tous étaient heureux d'avoir fait le trajet pour amorcer la saison plus tôt.

«On voit de plus en plus de gens qui viennent de l'extérieur. On voit beaucoup de jeunes. La fièvre s'empare d'eux. Ils sont contents d'être là. Plusieurs achètent même leur droit de sentier ici en région.»

Sébastien Lapointe est directeur d'un club de motoneigistes à Saint-Jérôme. Cette année, il a choisi de se déplacer jusqu'ici pour amorcer sa saison plus tôt. «Chez nous, il y a deux pouces de neige seulement. Je ne pourrai peut-être pas ouvrir les sentiers avant Noël», déplore-t-il.

Le passionné a fait le trajet seul, sa motoneige dans sa camionnette. «J'ai acheté cette motoneige il y a deux mois. J'avais hâte de l'essayer.»

Raphaël Desrochers et Mylène Desrosiers de Québec sont venus dans la région avec leur motoneige pour une première fois. «Dans notre coin, les sentiers ne sont pas ouverts. On avait hâte de commencer la saison», a fait savoir Raphaël quelques minutes avant de prendre la direction des sentiers. «Certains de nos amis viennent ici. On en avait entendu parler.»

À proximité des pompes à essence, au Valinouët, cinq Montréalais étaient impatients de monter sur leur motoneige pour s'enfoncer dans les sentiers. Arrivé jeudi, le groupe d'amis a prévu passer la fin de semaine dans la région comme il le fait à cinq ou six reprises chaque hiver depuis 2006. Déjà, certains d'entre eux étaient venus faire du hors-piste le 20 novembre dernier. «Notre saison n'est pas basée sur Montréal. C'est ici que ça se passe», conclut l'un d'eux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer