Un incendie jette une famille à la rue

Deux hypothèses sous enquête

Les flammes se sont déclarées à l'arrière de... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Les flammes se sont déclarées à l'arrière de la maison, sur la galerie. L'incendie aurait pu être causé par l'installation d'un compteur intelligent d'Hydro-Québec ou par l'embrasement d'une poubelle contenant des cendres de poêle à bois.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) Une famille du secteur nord de Chicoutimi se retrouve à la rue à quelques semaines de Noël. Leur maison, située sur la rue du Diamant, a été la proie des flammes dans la nuit de jeudi à vendredi. L'installation d'un compteur intelligent d'Hydro-Québec et l'embrasement d'une poubelle contenant des cendres de poêle à bois sont les deux hypothèses qui font l'objet d'une enquête.

Les quatre membres de la famille ont été alertés par leur détecteur de fumée, vers 2h30 du matin. «Ma conjointe a été réveillée par le détecteur, et on a juste eu le temps de sortir avec les deux enfants», raconte Sébastien Dufour, rencontré en après-midi sur les lieux de l'incendie.

Les flammes ont pris naissance à l'arrière de la maison unifamiliale, sur la galerie. Lors de l'arrivée des pompiers, quelques minutes plus tard, l'embrasement était généralisé.

«Les pompiers ont travaillé en mode défensif pour éviter que les flammes ne se propagent aux maisons avoisinantes», indique en entrevue le capitaine François Marin, de la Sécurité incendie de Saguenay. Les sapeurs sont demeurés sur les lieux jusqu'au matin pour éteindre tous les foyers d'incendie.

La maison abritait une garderie en milieu familial, le Mini zoo, qui accueillait sept enfants. «On ne sait pas ce qui va se passer en attendant, si on peut la rouvrir, on va essayer, mais ça demeure compliqué", ajoute M. Dufour.

En attendant, la famille sera hébergée sans frais. Une connaissance de la famille, qui se trouve en Floride pour les prochains mois, leur a offert d'habiter sa maison gratuitement. «Je n'en reviens pas de la générosité des gens, ça n'arrête pas depuis le matin», ajoute le père de famille.

Compteur intelligent

Le capitaine François Marin indique que deux causes potentielles sont sous enquête. L'incendie aurait pu être causé par l'installation du nouveau compteur électrique intelligent d'Hydro-Québec, posé quelques jours plus tôt.

«Normalement, quand il y a problématique [après un incendie] on voit sur le boîtier des éléments de court-circuit, ou de la fonte», indique M. Marin. Dans le cas présent, rien de tel n'avait été observé sur les lieux hier, ce qui pourrait laisser croire que des éléments du dispositif étaient manquants.

Cendres de poêle à bois

L'incendie aurait aussi pu être causé par l'embrasement de cendres de poêle à bois dans une poubelle située sur la galerie, à côté du compteur, explique M. Marin. Au début de la semaine, les propriétaires avaient entreposé des cendres d'un foyer de bois dans une boîte métallique, qu'ils ont laissé refroidir à l'extérieur, dans la neige.

Quelque 24 heures avant l'incendie, ce qui aurait été un délai trop court (voir encadré), les propriétaires ont transféré dans une poubelle les cendres de la boîte métallique. Des rebuts de diverses natures ont ensuite été ajoutés sur les cendres.

De nouvelles expertises seront réalisées au début de la semaine prochaine. Les enquêteurs n'ont pu poursuivre leur travail hier, en raison d'une accumulation d'eau dans le sous-sol, causée par un bris dû à l'incendie. En fin d'après-midi, des employés municipaux de Saguenay ont réussi à fermer l'entrée d'eau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer