Prix de l'Association des chemins de fer du Canada

Roberval-Saguenay honoré pour la sécurité

Luc Morissette, Nathalie Lessard, Benoît Gauthier, Chantal Simard,... ((Courtoisie))

Agrandir

Luc Morissette, Nathalie Lessard, Benoît Gauthier, Chantal Simard, Jean-Luc Nadeau, Guy Gagné, Nancy Ouimet, Oneil Duclos, Antonio Larios, Éric Cardinal et Guylaine Bergeron posent devant le wagon.

(Courtoisie)

(Chicoutimi) La compagnie de chemin de fer Roberval-Saguenay a été honorée par l'Association des chemins de fer du Canada pour sa « contribution exceptionnelle à la sécurité ferroviaire ». C'est plus précisément un projet réalisé par des étudiants en arts de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) qui a été primé lors d'une soirée tenue à Ottawa.

Un wagon d'alumine de Roberval-Saguenay sur lequel on peut lire « À un passage à niveau avec "arrêt stop", j'arrête 3 secondes, je regarde, j'écoute et je reste en vie » a été entièrement peint par des étudiants.

Dans un communiqué transmis hier, l'Association reconnaît l'apport de quatre entreprises pour la sécurité ferroviaire. Il s'agit de Via Rail, du Canadien National (CN), du Canadien Pacific (CP) et de Roberval-Saguenay. L'Association compte 58 compagnies membres.

« Nous ne savons jamais combien d'accidents nous permettrons d'éviter, mais nous avons à coeur de sensibiliser la population », avait mentionné au Lingot l'adjoint au chef de service de Roberval-Saguenay, Oneil Duclos, lors du dévoilement de l'oeuvre sur rails.

Roberval-Saguenay appartient à Rio Tinto Alcan. Un total de 142 kilomètres de voies ferrées relient toutes les installations de la multinationale dans la région.

Ce projet de wagon-oeuvre s'inscrit dans le cadre de l'Opération Gareautrain, qui a pour but de sensibiliser les citoyens aux risques reliés aux chemins de fer. Plusieurs initiatives ont été mises de l'avant au cours de la dernière année, dont des rencontres dans des écoles et des garderies, de la sensibilisation dans les usines, auprès des agriculteurs, des clubs de motoneiges et des transporteurs routiers.

« L'art, c'est un très bon moyen pour faire véhiculer un message et, sur un wagon, c'est très original, avait mentionné l'une des artistes responsable du projet, Nancy Ouimet, aussi dans Le Lingot, le journal interne de RTA. Le projet était un peu plus gros et complexe que nous aurions pensé, mais c'était tellement agréable. »

Un total de 180 heures ont été nécessaires pour peindre le wagon, lequel pourra porter le message pendant plusieurs années. Antonio Larios et Jessie Ouimet sont les autres artistes responsables du projet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer