Accusé d'introduction par effraction et agression sexuelle

Michel Turgeon désire modifier son pladoyer

Michel Turgeon, l'homme de La Baie qui a... ((Archives))

Agrandir

Michel Turgeon, l'homme de La Baie qui a reconnu s'être introduit chez sa voisine, en septembre dernier, pour l'agresser sexuellement, souhaite retirer son plaidoyer de culpabilité.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

(Chicoutimi) Michel Turgeon, l'homme de La Baie qui a reconnu s'être introduit chez sa voisine, en septembre dernier, pour l'agresser sexuellement, souhaite retirer son plaidoyer de culpabilité.

Michel Turgeon s'est présenté devant le juge Rosaire Larouche avec un nouvel avocat, hier après-midi, au Palais de justice de Chicoutimi.

Représenté par Me Olivier Théorêt depuis le début des procédures, Turgeon a confié son dossier à Me Louis Belliard.

Le nouveau procureur au dossier a déposé hier une requête pour retrait de plaidoyer, affirmant que son client n'a pu « plaider coupable de façon libre et volontaire pour défaut d'informations suffisantes ».

Il espère voir le plaidoyer de culpabilité retiré afin de permettre la tenue d'un procès.

Rappel des événements

Le 12 septembre dernier, Michel Turgeon serait entré dans la chambre à coucher d'une voisine, puis lui aurait caressé les cuisses et les fesses.

La dame croyait que c'était son conjoint qui était de retour du travail. Lorsqu'elle a ouvert les yeux, elle a vu son voisin. Malgré l'opposition de la dame, Turgeon a tenté à quelques reprises, avec vigueur, de lui retirer son pantalon. Comme il n'arrivait pas à ses fins, il a quitté la résidence.

Michel Turgeon a été accusé d'introduction par effraction et agression sexuelle.

Le 17 septembre, il a demandé d'être remis en liberté pour suivre une thérapie afin de régler un problème de consommation d'alcool. Le juge a refusé la demande et a décidé de le garder détenu en raison de nombreux antécédents, dont certains en matière d'agression sexuelle.

Le procès devait avoir lieu le 24 octobre.

Ce jour-là, Michel Turgeon a révisé sa position et a reconnu s'être introduit sans permission chez sa voisine et l'avoir agressée sexuellement.

En plaidant coupable devant le juge Rosaire Larouche, il a évité le procès.

L'individu devait se présenter devant le juge aujourd'hui, afin de connaître sa sentence.

Comme il a changé d'avis et qu'il ne veut plus plaider coupable, il reviendra devant le juge le 9 janvier prochain pour l'audition de la requête de retrait de plaidoyer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer