Construction d'un motel industriel aéroportuaire de 10 M$

Le projet suscite la controverse

Le projet de construction par Promotion Saguenay d'un... ((Courtoisie))

Agrandir

Le projet de construction par Promotion Saguenay d'un motel industriel aéroportuaire de 10 M$, près de l'aérogare de Bagotville, suscite la controverse parmi les élus de l'opposition qui songent à déposer une plainte auprès du ministère des Affaires municipales pour non-respect de la Loi des cités et villes.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Chicoutimi) Le projet de construction par Promotion Saguenay d'un motel industriel aéroportuaire de 10 M$, près de l'aérogare de Bagotville, suscite la controverse parmi les élus de l'opposition qui songent à déposer une plainte auprès du ministère des Affaires municipales pour non-respect de la Loi des cités et villes.

À la suite des informations publiées par Progrè-Dimanche à l'effet que Promotion Saguenay a lancé un appel d'offres pour ce projet visant à abriter les avions d'entraînement de la firme Top Aces, la représentante de l'Équipe du Renouveau démocratique, Josée Néron, a interpellé le maire Tremblay lors de la séance régulière du conseil municipal. Mme Néron a interrogé le maire sur la relation qui continue d'exister entre Discovery Air, propriétaire de Top Aces Division Bagotville, et Promotion Saguenay, malgré le rapport déposé en septembre 2013 par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT). La section du rapport qui traitait des contrats pour la construction des installations aéroportuaires précisait textuellement que les contrats devaient être octroyés par la ville et non par Promotion Saguenay, dans le respect des règles d'octroi prévues à la Loi des cités et villes. « Promotion Saguenay fait fi des règles même si le MAMROT a demandé en 2013 de cesser cette pratique », a exprimé Mme Néron.

Réplique

En réplique, M. Tremblay a déclaré que les dirigeants de Promotion Saguenay ne se sont pas réveillés un matin en se disant qu'il fallait construire un hangar de 32 500 pieds carrés sans avoir discuté avec des entreprises.

« De la manière que vous le dites, on a l'air à des imbéciles. Je vais l'expliquer, mais on dirait que vous avez de la misère à comprendre », a-t-il mentionné sur un ton cassant.

Il a poursuivi en mentionnant que Bagotville est un des seuls aéroports à ne pas disposer d'un tel hangar destiné à répondre à des besoins d'entreprises d'aviation. Selon lui, Top Aces a menacé de déménager ses activités dans la région de Québec s'il n'y avait pas de hangar pour elle à Bagotville. Il a précisé que le fédéral paierait la moitié de la note, soit environ cinq millions $, ce qui prouve qu'il y a un besoin. Il a aussi ajouté qu'il est interdit au fédéral d'accorder directement une subvention à une municipalité sans l'adoption d'un décret par Québec.

Par ailleurs, le maire Tremblay a affirmé que s'il fallait toujours respecter les règles édictées par des lois adoptées il y a des décennies, il ne se ferait jamais de développement économique et de création d'emplois. « Personne ne fait rien sans risques. Des gens faibles, ça ne prend pas de risques. »

En entrevue, Mme Néron a déclaré qu'en administration publique, il est nécessaire de signer des papiers clairs concernant l'implication de Discovery Air avant de procéder à la construction d'un tel hangar. « Il y a 10 millions $ qu'on va investir. On nous dit qu'on doit prendre des risques, mais il faut qu'ils soient calculés. »

Mme Néron n'a pas exclu que l'ERD recoure au ministère des Affaires municipales dans ce dossier.

Budget

C'est le 16 décembre prochain que le conseil adoptera le budget pour l'exercice 2015. Le plan triennal devant l'accompagner devrait prévoir des investissements d'environ 13,4 M$, dont six millions $ pour la construction, rénovation, l'acquisition et la mise aux normes d'immeubles et d'équipements, quatre millions $ pour l'acquisition de machineries et trois millions pour des infrastructures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer