L'espoir persiste pour 2015

Les résidants de Shipshaw ont à coeur le Festival forestier. Ils étaient plus... (Rocket Lavoie)

Agrandir

Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Patricia Rainville
Le Quotidien

(SHIPSHAW) Les résidants de Shipshaw ont à coeur le Festival forestier. Ils étaient plus d'une centaine, hier matin, à participer au brunch-bénéfice de l'organisation. Un peu plus de 5000 $ y ont été amassés. Et les organisateurs sont confiants quant à l'avenir de l'événement.

«C'est important pour nous le festival. Nous voulons qu'il y ait une autre édition cette année ", a lancé un résidant de Shipshaw, lorsque rencontré hier matin par Le Quotidien. Le brunch-bénéfice avait lieu au Centre multiculturel de Shipshaw, où environ 150 personnes s'étaient réunies. En tout, 175 billets avaient trouvé preneurs.

«Je suis vraiment content de la réponse des gens. Nous voyons que les gens du secteur ont à coeur leur festival et qu'ils veulent le garder ", a indiqué le président du Festival forestier de Shipshaw, Yvon Barrette. Ce dernier affirme travailler très fort pour qu'une édition ait lieu en 2015. " Actuellement, on travaille pour la relance, mais je ne peux pas vous dire officiellement qu'il y aura une édition cette année. Mais nous sommes optimistes ", a affirmé le président.

L'argent amassé hier servira à payer les factures courantes de l'organisation et à regarder vers l'avant. Après la tempête qui a secoué le festival, il y a déjà plusieurs mois, l'organisation doit toujours de l'argent. " Il nous reste encore une facture de 8000 $ à payer à Intercar, mais nous nous sommes arrangés et nous allons pouvoir la payer lorsque ce sera plus facile ", a affirmé le président Barrette.

Hier matin, le coeur était toutefois à la fête. Petits et grands ont bien apprécié l'activité. " C'est vraiment agréable de voir autant de générations. Il y a des personnes âgées et des enfants. On se rend compte à quel point les résidants veulent que ce festival survive. Le sentiment d'appartenance est fort ", a affirmé la conseillère municipale du secteur, Julie Dufour. En effet, toutes les personnes interrogées sur place espéraient qu'une prochaine édition du festival soit organisée cette année. " Nous voulons montrer que nous sommes encore en vie. Et nous organiserons d'autres activités après les Fêtes ", a ajouté Yvon Barrette.

Le père Noël s'était même déplacé pour l'occasion, ce qui a fait le bonheur des enfants présents.

Prainville@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer