Outil pour réduire les inégalités

Lancement de la plate-forme CartoJeunes

Le ministre Yves Bolduc a bénéficié des explications... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le ministre Yves Bolduc a bénéficié des explications fournies par Michel Perron titulaire de la Chaire UQAC-Cégep de Jonquière lors du lancement de CartoJeunes.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Jonquière) Les intervenants sociaux, du monde de l'éducation et de la santé disposent d'un nouvel outil pour réduire les inégalités chez les jeunes avec le lancement de la plate-forme informatique CartoJeunes.

L'inauguration a été faite au cégep de Jonquière en présence du ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, qui était accompagné des députés Serge Simard et du péquiste Sylvain Gaudreault de même que Michel Perron, titulaire de la Chaire UQAC-Cécep de Jonquière sur les conditions de vie, la santé et les aspirations des jeunes (VISAJ).

Selon les explications fournies par M. Perron, CartoJeunes est une banque de données qui rend disponibles une foule d'indicateurs sur les jeunes, leurs parcours scolaires et leur milieu de vie en permettant à chaque utilisateur de créer ses propres cartes, diagrammes ou tableaux selon des besoins très précis. « CartoJeunes traite 50 indicateurs différents que l'on peut traiter en croisement avec les données provenant de 1200 municipalités, 102 MRC, 17 régions selon des critères garçons filles », a expliqué M. Perron.

L'objectif du projet vise à stimuler la recherche sur les conditions de vie, la santé et les aspirations des jeunes en facilitant le traitement de données informatiques.

Par exemple, l'utilisation de CartoJeunes a permis d'établir que de 2005 à 2012, le nombre de MRC où 65 % des étudiants du secondaire obtiennent un diplôme après sept ans d'études a chuté, passant de 26 à 16, ce qui constitue une grande amélioration. Le nombre de celles présentant un taux supérieur à 80 % a plus que doublé passant de quatre à 10. L'été prochain, la version CartoJeunes Pro, permettra aux professionnels de traiter encore davantage d'informations.

Avec les données disponibles pour l'ensemble du Québec, la plate-forme peut être utilisée comme un outil de diagnostic, de réflexion, d'aide à la décision et de soutien, par exemple pour la lutte au décrochage scolaire, explique Isabelle Auclair, directrice du CREPAS. « CartoJeunes permet une approche territoriale basée sur des statistiques fiables qui a permis déjà l'élaboration de projets au Bas-Saguenay ainsi que dans un quartier urbain de Jonquière, a-t-elle expliqué.

M. Perron a mentionné que la décision du gouvernement fédéral d'abolir le formulaire de recensement long pour le recensement 2011 constitue un handicap pour son projet puisque moins de données sont disponibles, une situation qu'il aimerait voir corriger lors du recensement partiel de 2016.

Lors de son passage, le ministre a mentionné que CartoJeunes a bénéficié d'une aide financière de son ministère de 332 250 $ sur trois ans ainsi que d'une aide de 600 000 $ sur deux ans de la Fondation Lucie et André Chagnon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer