Visite au Cégep de Jonquière

Bolduc chahuté par 200 profs et étudiants

La présence du ministre de l'Éducation, Yves Bolduc,... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

La présence du ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, pour le lancement de la plate-forme CartoJeunes a été l'occasion pour environ 200 opposants à l'austérité de se manifester.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Jonquière) Les professeurs et étudiants du Cégep de Jonquière ont démontré leur capacité de mobilisation hier midi, en chahutant en grand nombre le ministre de l'éducation, Yves Bolduc, de passage pour le lancement de la plate-forme Carto.

Environ 200 professeurs et étudiants rassemblés tôt hier matin via le net par le Syndicat du personnel enseignant et son président Marc Boucher, se sont présentés autour de la salle polyvalente afin de manifester leur opposition aux coupes gouvernementales dans le domaine de l'éducation. Le président du Conseil central de la CSN, Engelbert Cottenoir, et le service de la mobilisation de la centrale étaient également présents. Certains manifestants étudiants avaient apporté des livres afin de rappeler les déclarations antérieures du ministre tandis que d'autres étaient en possession de l'attirail nécessaire pour faire le plus de bruit possible.

Le ministre Bolduc, qui était déjà entré dans les murs du cégep, en l'absence de policiers de la sécurité publique de Saguenay, s'est retrouvé confiné dans un petit local. À la suite de discussions avec la directrice du Cégep, Guylaine Proulx et du service des communications, il a été convenu que M. Bolduc pourrait rencontrer MM. Cottenoir et Boucher. Même si des manifestants se sont approchés du local, en aucun temps, la sécurité du ministre n'a été compromise.

À l'issue de la rencontre, M. Cottenoir a mentionné que les discussions ont été l'occasion de parler des coupes dans un contexte où les emplois dans la région se font rares en raison des difficultés économiques. « Ça ressemblait davantage à un dialogue de sourds qu'à une vraie discussion », déclare M. Cottenoir. Ce dernier s'est dit très satisfait de la mobilisation obtenue.

Quant à M. Boucher, il affirme avoir mentionné au ministre la nécessité de maintenir des services adéquats aux jeunes afin qu'ils puissent obtenir leur diplôme en ayant à leur disposition des services spécialisés et faire leur entrée sur le marché du travail.

Olivier Therrien, président de l'Association étudiante du Cégep, a mentionné que la manifestation relevait presque de l'improvisation. « On a su ce matin que le ministre allait venir au cégep à la suite d'un mémo qu'on a reçu du syndicat des profs. C'est à partir de là qu'on s'est mobilisés. »

Pause

Jeudi prochain, les étudiants de quatre cégeps de la région seront invités à prendre une pause d'une demi-heure alors que la presse sera de nouveau sollicitée pour la mobilisation en vue de la grande manifestation du 29 novembre à Québec.

Invité à commenter les événements dont il été la cible, M. Bolduc a déclaré qu'il s'agissait d'une action tout à fait légitime puisque le Québec est présentement dans une période de changements. « Il y a des gens qui veulent s'exprimer de façon démocratique. En autant que ça se fait de façon respectueuse. Les cégep et universités seront confrontés à des changements qui devront se faire. »

Interrogé sur la possibilité que son ministère élimine les doublons dans les programmes collégiaux de la région, M. Bolduc se montre favorable à l'élimination des programmes devenus inutiles en ajoutant qu'il revient aux cégep de discuter entre eux afin d'atteindre cet objectif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer