Colère chez les élus

L'avenir du CLD du Fjord menacé

Gérald Savard, le préfet de la MRC du... ((Archives))

Agrandir

Gérald Savard, le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un vent de colère se lève chez les élus de la MRC du Fjord du Saguenay, alors que le comité exécutif proposera, lors de la prochaine assemblée ordinaire du conseil, de liquider le CLD du Fjord afin de l'intégrer dans la structure administrative déjà très lourde de l'organisation.

Le Quotidien a obtenu des informations au cours des derniers jours à l'effet que la MRC avait finalement fait marche arrière dans le dossier du CLD. L'organisme sera démembré et la MRC prendra le contrôle de l'actif et du passif. Les employés seront intégrés à la MRC alors que les services dispensés dans chacune des municipalités disparaîtront ou seront laissés à la charge de chacune d'elles.

Le CLD du Fjord, selon les budgets consultés, avait développé une particularité. Il possédait un bureau central comprenant cinq employés chargés d'évaluer et de soutenir les projets. L'organisme accordait aussi une aide financière de 28 000$ pour chaque municipalité du territoire qui embauchait un intervenant dont le rôle était de supporter le développement local en tenant compte des particularités de chacun des villages.

Joint hier, le préfet de la MRC du Fjord, Gérald Savard, a confirmé que l'orientation serait prise lors de la séance publique de mercredi prochain. Il n'est toutefois pas en mesure de dire si la décision sera définitive en raison des délais administratifs.

«On ne sait toujours pas ce que le projet de loi va contenir. C'est comme la CRÉ. On peut dire bien des choses, mais tant et aussi longtemps qu'on n'a pas obtenu le projet de loi, on ne sait pas ce qu'il sera possible de faire. Mon orientation personnelle est de transférer les compétences du CLD à la MRC», a confirmé le préfet.

La MRC a entre les mains une étude réalisée par la firme Trigone portant le titre CLD 2020. L'étude avait été commandée à la firme lors des premières coupures imposées par le gouvernement du Québec. Selon Gérald Savard, il s'agit d'une vision de l'avenir de cette structure.

Les principaux arguments recueillis auprès des élus mécontents par rapport à cette décision concernent la trop grande concentration de pouvoir entre les mains de la directrice générale de la MRC Christine Dufour. Il y a de plus des inquiétudes quant à l'embonpoint de la structure administrative de la MRC. En ce moment, la MRC du Fjord du Saguenay possède une fonction publique d'une cinquantaine de personnes. Elle gonflera de trois autres employés avec l'intégration du CLD du Fjord du Saguenay. La population de la MRC n'est que de 21 000 personnes.

On fait remarquer qu'on en peut comparer la MRC à une ville. La MRC a un rôle beaucoup moins important que celui d'une municipalité qui doit assumer les services directs à la population qui vont de l'entretien des routes et rangs à l'approvisionnement en eau et la gestion des égouts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer