Encore populaire, la pêche blanche

La ville de Saguenay va confier la gestion... ((Archives))

Agrandir

La ville de Saguenay va confier la gestion de la pêche blanche à La Baie à un organisme unique.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(LA BAIE) Les glaces de la Baie des Ha! Ha! sont encore loin d'être formées, mais ils étaient tout de même entre 700 et 800 propriétaires de cabanes de pêche présents au Théâtre du palais municipal de La Baie pour l'entrée en scène de Contact Nature Rivière-à-Mars, le nouveau gestionnaire des activités de pêche blanche de l'Anse-à-Benjamin et Grande-Baie.

L'organisme gère déjà le Centre Bec-Scie, le Jardin de mon père, le Centre d'interprétation au saumon et l'activité Okwari.

La rencontre technique à laquelle étaient présents les conseillers François Tremblay et Luc Boivin, accompagnés du président de Contact Nature, Robin Tremblay, et de la coordonnatrice, Diane Simard, a permis de passer en revue l'ensemble des changements à la réglementation, règles de sécurité et de fonctionnement, tarifications pour l'hiver qui approche.

Aucune contestation ou critique n'ont été formulées par les propriétaires présents qui semblaient même apprécier l'encadrement qui leur sera offert.

Pour l'an 1 de Contact Nature, il est clair que la direction n'a pas voulu apporter de grandes modifications aux habitués de cette activité, comme l'a exprimé le conseiller Tremblay. " Il n'est pas question pour nous de se transformer et de ressembler à ce qui se passe à Roberval. On va tenter de gagner plus d'activités en périphérie au plan touristique ", a exprimé en introduction M. Tremblay. Les discussions se poursuivent avec les autorités fédérales afin de donner au territoire de la Baie des Ha! Ha! un statut de gestion particulière de la ressource, ce qui permettrait de la prélever été comme hiver dans un cadre juridique particulier et générer davantage d'activités au plan économique.

Parmi les principaux changements mentionnés, les propriétaires de cabanes doivent retenir deux dates bien précises, soit celle du 29 novembre, où les propriétaires de l'Anse-à-Benjamin devront se présenter pour le choix et le paiement de location de leur emplacement, et le lendemain, pour ceux du secteur Grande-Baie. Les heures pour la prévente ont été modifiées puisqu'elles sont maintenant de 8 h à 16 h plutôt que de 9 h à 16 h comme par le passé.

Aussi, le nombre de procurations par personne a été modifié. Pour la pêche au large, les gens pourront réserver quatre emplacements (incluant le leur) et pour la pêche à l'éperlan, les gens pourront réserver deux emplacements, toujours en incluant le leur.

Hausses

Les prix pour la location d'un emplacement sont revus à la hausse, passant de 65 $ à 97,72 $ (taxes incluses), tandis que le tarif journalier pour les véhicules augmente de 2 $ à 5 $. La passe journalière permet toutefois d'accéder aux deux sites.

Selon Gaétan Bergeron, directeur de l'arrondissement, à la suite de discussions avec le comité d'experts de Pêches et Océans Canada, tout semble indiquer que la prochaine saison ressemblera à celle connue l'an dernier, avec l'embarquement des cabanes prévu autour de la mi-janvier, et devrait s'étaler sur 44 jours jusqu'au début de mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer