Guy Larouche s'excuse

Le maire Guy Larouche admet son erreur et s'excuse auprès de la communauté de... (Louis Potvin)

Agrandir

Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

(ROBERVAL) Le maire Guy Larouche admet son erreur et s'excuse auprès de la communauté de Mashteuiatsh pour les propos qu'il a tenus. Un comité sera créé pour tenter de rétablir les ponts.

Le magistrat a lu une déclaration, hier après-midi, dans une salle de la bibliothèque Georges-Henri Lévesque. " Les derniers événements ont eu l'effet d'un électrochoc. Je veux présenter mes très sincères excuses à toutes les personnes touchées et vexées par mes propos. Aux gens de la communauté montagnaise, aux autochtones en général que j'ai offensées et aux Robervalois que j'ai inquiétés, je veux vous rassurer. Dans la vie, il faut savoir admettre ses erreurs et c'est ce que je fais aujourd'hui ", a-t-il lu, crispé et le visage sans expression.

Il veut donc tourner la page et éviter que sa municipalité paye pour ses écarts de langage. Un comité sera donc formé pour entreprendre des discussions avec l'administration du conseil de bande. Un comité auquel il ne participera pas au début. Le rôle du comité sera dans un premier temps de tenter de regagner la confiance de Mashteuiatsh pour ensuite mettre en place un climat harmonieux qui pourrait mener à du partenariat.

«Nous allons prendre le temps qu'il faut pour resserrer les liens ", a précisé Guy Larouche tout en affirmant qu'il ne jugeait pas nécessaire de rencontrer le chef Dominique en tête-à-tête pour tenter de faire baisser la pression.

Il a tenu aussi à rappeler que ses propos n'étaient pas endossés par les membres du conseil. D'ailleurs, on sentait un profond malaise sur le visage des trois conseillers présents hier. Ils n'ont pas pris la parole.

Le maire Larouche a tenu à dire que lui et son conseil n'interviendraient plus dans les affaires internes de Mashteuiatsh. Il avait affirmé dans les médias que le projet de développement industriel dans la communauté serait déloyal pour Roberval.

«Le conseil municipal n'a aucune intention de s'immiscer dans l'exercice référendaire qui se tiendra le 8 décembre à Mashteuiatsh, où la population aura à se prononcer sur le projet d'implantation d'un parc industriel et d'un pôle commercial sur leur territoire ", a-t-il mentionné.

Bien que ses sorties médiatiques placent sa municipalité dans l'embarras et brisent des liens de solidarité entre Roberval et Mashteuaish qui datent de plusieurs années, Guy Larouche considère qu'il a toute la légitimité pour continuer à siéger à titre de maire. Il n'a pas l'intention de démissionner.

Guy Larouche a confirmé qu'il avait reçu des appels et des courriels de commerçants, hier, à la suite de l'appel lancé aux boycottages des achats à Roberval par le Conseil de bande et les membres de la communauté. Il n'a pas voulu en dire plus.

Finalement, le maire Larouche ne semble pas vouloir se taire dans le futur en ce qui concerne l'épineux dossier de l'agrandissement de Mashteuiatsh sur le territoire de Roberval. Il dit avoir fait ses interventions en début de mandat à cause du manque de communication.

Gilbert Dominique

Le chef Gilbert Dominique va réagir aujourd'hui aux excuses de Guy Larouche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer